BFM Business

Woerth : « Le déficit de la Sécu, ça ne peut plus durer ! »

-

- - -

Eric Woerth, ministre du Budget, des Comptes Publics et de la Fonction Publique, a défendu le plan qu’il a présenté concernant l’assurance maladie.

Invité des GG mardi 29 juillet, le ministre du Budget Eric Woerth a justifié le plan d'économie sensé réduire le déficit de l'assurance maladie : « Tous les ans, il y a 600 millions d'euros de charges qui sont transférés des organismes complémentaires, les mutuelles et les assurances, vers la sécurité sociale parce qu'il y a des gens qui rentrent dans des affections de longue durée, donc qui n'étaient pas avant remboursés à 100%, qui deviennent remboursés à 100% et donc pèsent totalement sur l'assurance maladie. Ce transfert de charges, c'est 600 millions d'euros chaque année qui passent à la charge de l'assurance maladie ».

« Ce qu'on souhaite, c'est rectifier cela, c'est neutraliser cela, c'est faire en sorte que les mutuelles contribuent à cette hauteur là au déficit de l'assurance maladie. Par ailleurs, il y a une contribution au fonds de la Couverture Maladie Universelle des mutuelles qui doit se faire aussi vis-à-vis de l'assurance maladie. Ce n'est pas sur le porte-monnaie des Français, ni celui des assurés, c'est en réalité un rééquilibrage financier entre les acteurs. Il n'y a pas d'augmentation des cotisations car les mutuelles peuvent absorber cette somme globale que l'on va leur demander ».

« Ce qui est important, c'est que notre sécurité sociale, issue du pacte républicain, ne soit plus en déficit. Quand il y a un déficit de la sécurité sociale, ça veut dire que vous faites payer le remboursement de vos soins par vos enfants. Ce n'est pas moral, ça ne peut pas durer comme ça ».

La rédaction-Les Grandes Gueules