BFM Business

Valls fait l’inventaire des réformes en cours

Manuel Valls s'est livré à un exercice de pédagogie synthétisant les mesures déjà annoncées.

Manuel Valls s'est livré à un exercice de pédagogie synthétisant les mesures déjà annoncées. - Capture d'écran - BFMTV

Dans un exercice de pédagogie à l’adresse des Français, le Premier ministre a dressé la liste des réformes engagées, ce vendredi 12 décembre.

Manuel Valls avait promis de donner des précisions sur l’agenda des réformes engagées. Mais ce vendredi lors de son intervention, le Premier ministre est resté relativement vague, et les annonces espérées n’ont pas eu lieu. Le chef du gouvernement s’est en fait contenté de dresser la liste des réformes engagées, réparties en "trois objectifs". Car pour réformer la France, "il faut associer les Français et leur expliquer ce qui est fait".

Premier objectif : soutenir la croissance et l’emploi

"Pour conserver son rang, la France doit s’adapter au nouveau jeu mondial", a déclaré Manuel Valls, évoquant les "marges perdues "des entreprises. "C’est tout le sens du pacte de responsabilité et de solidarité", dont la première étape (pas de charges pour les salariés au Smic) sera mise en œuvre en janvier 2015. "Dans une économie ouverte, la santé des entreprises est décisive. Il en va de la préservation de notre niveau de vie", a-t-il affirmé.

Le premier ministre a ensuite évoqué la future loi Macron, qui permettra selon lui de "lever les freins, les entraves" à la bonne marche de l’économie. Celle-ci sera "discutée et votée en 2015" et sera la solution pour "lutter contre les situations de rente".

Puis il a abordé le thème de la simplification, promettant que les Français percevront "très vite les résultats concrets dans leur vie quotidienne".

Deuxième objectif: la lutte contre les inégalités

"Aucun effort de redressement ne pourra aboutir s’il n’est pas juste", a indiqué le chef du gouvernement, qui a placé l’école au centre des priorités. "Une école où la refonte de l’éducation prioritaire permettra de redéfinir la pédagogie en fonction de la carte des inégalités scolaires", qui interviendra en septembre 2015.

Manuel Valls a ensuite rappelé que la loi santé, prévue pour le 2ème trimestre 2015, permettra "le déploiement du tiers payant et du développement de la médecine ambulatoire".

Troisième objectif : préparer l’avenir

Le Premier ministre s’est focalisé sur la réforme territoriale, qui interviendra en 2015, et qui constitue "le plus grand chantier sur ce sujet depuis trois décennies". Celle-ci sera néanmoins "indissociable de la Réforme de l’Etat", prévue pour le premier trimestre. Enfin, Manuel Valls a abordé le sujet de la transition énergétique, "un chantier d’une ampleur exceptionnelle".

>>Pendant son discours, Matignon a publié le détail et l’agenda des 155 réformes prévues ou engagées.

Yann Duvert