BFM Business

Utiliser une voiture diesel coûte 7.991 euros par an

Le budget des automobilistes s'est alourdi en 2012. Essence ou diesel, aucun véhicule n'est épargné.

Le budget des automobilistes s'est alourdi en 2012. Essence ou diesel, aucun véhicule n'est épargné. - -

Utiliser sa voiture devient de plus en plus cher. C’est ce que montre le rapport annuel de l’Automobile Club Association. En 2012, le budget de l’automobiliste français a subi une hausse de 1,2% à 4,4% en moyenne, par rapport à l’année précédente.

La voiture reste en tête des postes de dépenses des Français, avec l’alimentation et le logement. Sept Français sur dix utilisent leur véhicule tous les jours pour se rendre au travail, selon les chiffres de l’Automobile Club Association (ACA).

Selon le rapport annuel de l’ACA, conduire a été plus coûteux en 2012. De nombreuses dépenses des automobilistes français progressent même plus vite que l’inflation (les prix ont en moyenne augmenter d’1,3% l’an dernier selon l'Insee). Essence comme diesel, personne n’est épargné.

> Les dépenses glolables, en hausse de 1,2% à 4,4%

L’ACA compare chaque année deux voitures type : une essence et une diesel. En 2012, posséder et se servir de la première a coûté 6.049 euros, en hausse de 1,2% par rapport à l’année précédente. Le coût d’un véhicule diesel, à 7.991 euros tout compris, progresse, lui, de 4,4% par rapport à 2011.

> La carte grise, plus chère

La taxe sur la carte grise, dont le montant est fixé par les conseils généraux, continue d'aumenter en 2012 : 235 euros en moyenne pour une voiture avec une puissance fiscale de six chevaux. Une augmentation de 4,8% par rapport à l’année précédente.

> Une assurance onéreuse

L’assurance augmente en moyenne de 3%, malgré la diminution du nombre d’accidents. La raison ? Le prix des pièces de rechange et des réparations a grimpé, ce qui se répercute directement sur le contrat.

> Passage douloureux à la pompe

Les carburants continuent également leur ascension. Le litre de sans-plomb 95 et celui de gazole ont tous les deux pris plus de 4% par rapport à 2011. L’ACA s’inquiète notamment de la hausse continue des taxes sur le gazole, qui pourrait bientôt ne plus présenter de véritable intérêt par rapport à l’essence, en termes de prix à la pompe.

> Passer au garage devient plus cher

Les pièces de rechange ne sont pas les seules à avoir augmenté. Le coût de la main d’œuvre s’accroît également de 3,7% et pèse sur le budget d’entretien de l’automibiliste.

> L'autoroute n'échappe pas à la règle

Le tarif des péages autoroutiers augmente de 2,5% en 2012, toujours à un niveau supérieur à l’inflation.

> Les bouchons : 176 euros par automobiliste

Les embouteillages ont coûté 5,53 milliards d’euros aux Français, selon l’institut CEBR. Ramené au nombre de voitures particulières en circulation, les bouchons grèvent le budget de l’automobiliste moyen de 176 euros, soit la moitié d’un train de pneumatiques.

> Les pneus, seule bonne nouvelle

Seule éclaircie dans un budget de plus en plus lourd : les pneus. Ils progressent en qualité chaque année et permettent de faire des économies, tant sur la somme allouée aux pneumatiques (on les chaange moins souvent) que sur le carburant (de meilleurs pneus permettent de moins consommer).

Romain Fonsegrives