BFM Business

Le ton monte entre Paris et Berlin sur les solutions à la crise

BFM Business

La chancelière allemande, très attaquée en particulier en France pour sa défense de la rigueur, a réagi vivement vendredi en déplorant un "manque de confiance" entre dirigeants de la zone euro et en mettant en garde contre la "médiocrité".

"Il y a un faux débat qui est apparu, opposant la croissance et la rigueur budgétaire. C'est n'importe quoi", s'est emportée Angela Merkel. "Le danger des propositions précipitées de mutualisation" de la dette est d'occulter les divergences de puissance économique entre les pays en nivellant les taux d'emprunt des Etats, a-t-elle averti. "Celui qui occulte cela finit dans la médiocrité. Et la médiocrité ne doit pas devenir l'étalon" en zone euro, Mme Merkel, très applaudie.