BFM Business

La Pologne ferme 12 mines de charbon où le coronavirus se répand à toute vitesse

-

- - Wojtek Radwanski - AFP

Une douzaine de mines ont été temporairement fermées ce lundi dans le sud du pays, après que le coronavirus s’y soit répandu parmi les mineurs et leurs familles.

La Pologne a annoncé lundi la fermeture temporaire de douze mines de charbon, à la suite d'une montée en flèche des infections au coronavirus dans le bassin houiller du sud du pays. 

En effet, la majorité des nouvelles infections enregistrées en Pologne, pays dont la production d'électricité est fondée à 80% sur le charbon, concerne les employés d'une douzaine de mines en Silésie et les membres de leurs familles, selon le ministère de la Santé. 

"A compter de demain, nous allons suspendre le travail dans deux mines du groupe minier JSW et dans 10 mines du PGG... pour trois semaines", a déclaré lundi le vice-Premier ministre Jacek Sasin, en référence aux groupes de charbon contrôlés par l'Etat, classés parmi les plus grands dans l'Union européenne. 

Un recensement des contamination peu crédible

Le groupe minier JSW est le plus grand producteur de coke utilisé dans la production d'acier, tandis que le PGG est le plus grand producteur de houille dure. Les deux établissements opèrent en grande partie en Silésie, l'épicentre actuel du virus en Pologne. 

Les fermetures ne devraient pas affecter la production d'énergie en Pologne qui dispose de vastes stocks de charbon local et d'importation. 

Pays de 38 millions d'habitants, la Pologne compte à ce jour 26.780 cas de coronavirus pour 1.161 décès. La Pologne a introduit des mesures de confinement relativement tôt, au mois de mars, ce qui pourrait expliquer son taux de mortalité moins élevé que dans certains pays d'Europe occidentale. 

Cependant, selon certains experts, ce calcul pourrait s'avérer peu crédible en raison du nombre de tests limité au sein de la population générale.

Election présidentielle en vue

Depuis la fin mai, le gouvernement a assoupli les mesures de confinement en autorisant entre autres les rassemblements de maximum 150 personnes. Les Polonais ne sont plus obligés de porter un masque dehors à condition de maintenir une distance de deux mètres entre deux personnes. Depuis samedi, divers espaces publics, dont des cinémas, des théâtres, des salles de concert, des gymnases et des piscines, ont été autorisés à rouvrir. 

La campagne avant l'élection présidentielle du 28 juin bat son plein et rares sont ceux qui observent les règles de distanciation physique lors des rassemblements. Le scrutin était initialement prévu pour le 10 mai mais a été reporté à la dernière minute en raison de la pandémie et de doutes légaux.

N.G. avec AFP