BFM Business

Contrefaçons: plus de 7 millions d'aliments "copiés", saisis dans l'UE en 2017

Les douanes ont retenu plus de 31 millions d'articles de contrefaçon aux frontières extérieures de l'Union européenne, d'une valeur marchande de plus de 580 millions d'euros

Les douanes ont retenu plus de 31 millions d'articles de contrefaçon aux frontières extérieures de l'Union européenne, d'une valeur marchande de plus de 580 millions d'euros - Jacques Demarthon-AFP

Les produits alimentaires contrefaits ont représenté l'an passé 24% des 31 millions d'articles de contrefaçon saisis aux frontières de l'Union européenne. Les aliments sont loin devant les jouets (11%) et les cigarettes (9%). Les produits contrefaits saisis viennent à 93% de la Chine et Hong Kong.

Méconnues, les contrefaçons de produits alimentaires sont la principale catégorie de marchandises saisies aux frontières de l'Union européenne. Selon un bilan établi sur 2017 par la Commission européenne, les autorités douanières ont retenu aux frontières plus de 31 millions d'articles de contrefaçon, pour une valeur marchande de plus de 580 millions d'euros.

Globalement, les produits alimentaires représente 24% de l'ensemble des articles saisis. Viennent ensuite les jouets (11 %), les cigarettes (9 %) et les vêtements (7 %).

Des produits du quotidien

Si les saisies douanières d'aliments copiés font beaucoup moins parler d'elles que celles concernant la drogue, elles n'en sont pas moins réelles. En 2013, les douanier de Marseille avaient saisi 10.000 paquets de faux biscuits de la marque BN. Ces biscuits avaient été fabriqués en Tunisie. Les aliments transformés ne sont pas les seuls à être contrefaits: du café ou du thé peuvent aussi en faire partie.

Toutes catégories confondues, les chiffres de saisies de marchandises contrefaites "sont globalement en baisse depuis 2016, mais une proportion beaucoup plus élevée des marchandises saisies, soit 43%, est maintenant constituée de produits du quotidien que la contrefaçon rend potentiellement dangereux, tels que des produits de santé, des médicaments, des jouets et des appareils électriques" explique la Commission européenne.

Les vêtements contrefaits viennent surtout de Turquie

La Chine, avec 73%, demeure le principal pays d'origine des toutes les marchandises de contrefaçon entrant dans l'UE. Avec Hong Kong (10%), la Chine représente l'écrasante majorité (83%) de l'origine de produits copiés importés et saisis aux frontières de l'UE. C'est notamment le cas des contrefaçons de téléphones portables et accessoires, de cartouches d'encre et de toners, de CD/DVD et d'étiquettes, vignettes et autocollants.

La Turquie est aussi "bien placée" dans ce classement, étant le pays d'origine de 4,4% de toutes les marchandises saisies et à l'origine de la quantité la plus importante des vêtements contrefaits. L'Inde arrive en tête des pays d'origine pour les médicaments contrefaits et potentiellement dangereux.

En ce qui concerne les modes de transport utilisés pour convoyer les copies jusqu'aux frontières de l'UE, 65% des articles saisis sont entrés par voie maritime, dans de grandes cargaisons. Vient ensuite le transport aérien, utilisé pour 14% des articles de contrefaçon. En troisième place, avec 11%, on trouve les services postaux et les messagerie express, utilisés principalement pour des biens de consommation commandés en ligne, tels que des chaussures, des vêtements, des sacs et des montres.

Frédéric Bergé