BFM Business

Brexit: l'Allemagne ne s'opposera pas à un report

Illustration

Illustration - DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP

L'Allemagne s'est dit prête à accepter un report de la date du Brexit "de deux ou trois semaines" pour permettre au Parlement britannique de ratifier l'accord de retrait. Un report de quelques mois pourrait également être envisagé, sous condition.

L'Allemagne ne s'opposera pas à un report de la date du Brexit, a annoncé ce mercredi le porte-parole de la chancelière Angela Merkel, après l'appel du président du Conseil européen à accepter une telle mesure.

La demande de troisième report de la date de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, prévue en principe pour le 31 octobre, "n'échouera pas à cause de l'Allemagne", a déclaré devant la presse Steffen Seibert, sans vouloir pour l'instant se prononcer sur la durée possible d'un tel délai.

L'Allemagne ouverte à un report de "deux ou trois semaines"

En parallèle, le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, s'est lui aussi montré ouvert. "S'il s'agit de reporter la date de deux ou trois semaines, afin de donner aux députés à Londres la possibilité de ratifier comme il faut la loi" sur la sortie du pays de l'UE, "ce n'est pas vraiment un problème", a-t-il déclaré à la chaîne de télévision RTL Allemagne.

Il n'a pas non plus exclu, sous condition, un report de quelques mois. "S'il s'agit de reporter le Brexit jusqu'à fin janvier, nous devons savoir pour quelle raison, ce qui va se passer dans l'intervalle et s'il va y avoir des élections en Grande-Bretagne", a-t-il expliqué. "Nous devons connaître les intentions des Britanniques, surtout celles de (Boris) Johnson, car jusqu'à aujourd'hui ce n'est pas clair", a ajouté le ministre.

Le président du Conseil européen Donald Tusk a recommandé aux États membres de l'UE "d'accepter la demande britannique pour un nouveau report de la date de sortie" et ce sans convoquer un sommet. Il n'a lui non plus évoqué aucune durée pour ce report.

P.L avec AFP