BFM Business

Tourisme: Paris s'impose comme la ville reine pour le shopping

Le Printemps et ses marques de luxe, boulevard Haussman, est l'un des terrains de prédilection des touristes

Le Printemps et ses marques de luxe, boulevard Haussman, est l'un des terrains de prédilection des touristes - -

Paris n'est plus seulement la première destination mondiale du tourisme. Elle s'impose aussi comme la capitale européenne du shopping pour les touristes chinois, russes et brésiliens. Ces derniers sont d'ailleurs les plus dépensiers avec un budget de 6.150 euros.

Bien sûr, les 83 millions de touristes qui visitent Paris chaque année sont avant tout attirés par la découverte du patrimoine, mais ils sont aussi de plus en plus nombreux à venir principalement pour faire des emplettes.

Le cabinet de conseil Abington Advisory (1), a passé au crible entre juin et juillet les habitudes de voyages des touristes brésiliens, chinois et russes. Résultat: 23% considérent la capitale comme la ville parfaite pour faire du shopping.

Leur séjour dure en moyenne 10 jours, et la grande majorité en profite pour arpenter les Champs-Elysées. 45 % préfèrent les grands magasins du boulevard Haussmann. Arrivent ensuite le Faubourg Saint-Honoré, le Bon Marché ou la Place Vendôme, des beaux quartiers dans lesquels les touristes espèrent dénicher leurs marques de luxes préférées : Louis Vuitton (27 %), Chanel (14 %) et Dior (12 %). Les enseignes plus "grand public" comme Sephora, Zara ou H&M trouvent également leur public.

Beaucoup ont déjà commencé leurs achats à l'aéroport. L'étude révèle que les touristes consacrent 600 euros pour acheter des produits en "duty free".

3.000 à 10.000 euros de budget

Chaque nationalité consomme différemment. Un tiers des touristes chinois repartira avec un sac de grande marque de maroquinerie. Les brésiliens, eux, sont davantage friands de vin ou des produits gastronomiques français. Quant aux Russes, ils ramèneront dans leurs valises surtout du parfum et des produits cosmétiques.

Côté budget, on observe là aussi des diversités. La moitié des sondés consacrent entre 3.000 et 10.000 euros à leur voyage. Contrairement aux idées reçues, les plus dépensiers ne sont pas les Chinois mais les Brésiliens qui disposent d'une cagnotte de 6.150 euros. Les deux tiers des Chinois feront davantage attention avec moins de 500 euros en poche pour un séjour à Paris de moins de 5 jours.

Des touristes attirés par la largeur de l'offre

Qu'est ce qui motive ces voyageurs à choisir Paris, plutôt que Londres (25 %) ou Milan (18 %) ? C'est la diversité de l'offre commerciale selon Abington. La capitale est plus attractive que ces voisins européens parce qu'elle propose aussi bien des petits artisans, des commerces de quartier que des grandes enseignes. Les touristes ne semblent donc pas perturber de pouvoir faire du shopping sur les Champs-Elysées le dimanche mais pas dans les Grands magasins.

Cette étude servira sans doute d'argument aux défenseurs de l'ouverture dominicale. Le mois dernier, Laurent Fabius a déclaré vouloir élargir l'ouverture de certains magasins le dimanche. Le ministre des Affaires étrangères souhaite classer le boulevard Haussmann en "zone touristique d’affluence exceptionnelle". Le Conseil de Paris a choisi de lancer une mission d'information pour trancher la question. Débat à suivre.

(1) étude réalisée en juin et juillet 2014 auprès de 603 touristes brésiliens (230), chinois (233) et russes (200) interrogés dans des lieux touristiques parisiens (Champs

Charlyne Legris