BFM Business

Stéphane Courbit doit toujours de l’argent à Liliane Bettencourt

Stéphane Courbit doit toujours de l’argent à Liliane Bettencourt (DR)

Stéphane Courbit doit toujours de l’argent à Liliane Bettencourt (DR) - -

L’ex-protecteur de l’héritière de L’Oréal Pascal Wilhelm avait investi en son nom 143,7 millions d'euros dans la société de l'ancien patron d'Endemol. Un investissement qui avait suscité la colère de la fille. Stéphane Courbit disait y avoir renoncé. C'était en juin. Depuis, l'argent de la milliardaire est toujours bloquée.

C'est le nouveau cheval de bataille de Françoise Meyers-Bettencourt : récupérer l'argent de sa mère dont elle gère désormais le patrimoine. Parmi ces dossiers prioritaires, il y a celui de Stéphane Courbit. C'est cet investissement qui a mis le feu aux poudres.

Pascal Wilhelm accusé de conflit d'intérêt

En décembre 2010, un premier accord est signé entre Liliane Bettencourt et l'ancien patron d'Endemol. Et ce alors même qu'un certificat médical prouve déjà qu'elle souffre d'une maladie cérébrale. Et le deal est organisé par Pascal Wilhelm, protecteur de la milliardaire et par ailleurs avocat de Stéphane Courbit. Il prévoit une prise de participation de 20 % dans la société LOV Group spécialisée dans les paris en ligne, l'énergie et la production télé.

Fin mai, l'opération est bouclée. Françoise Meyers-Bettencourt monte au créneau. Elle accuse le protecteur de sa mère de conflit d'intérêt. Et saisit 10 jours plus tard la juge des tutelles. Pour éteindre le feu médiatique, Stéphane Courbit annonce en juin que les négociations sont rompues. Seulement depuis cet été, l’homme d'affaires qui cherche toujours un investisseur n'a toujours pas remboursé les 143 millions d'euros.

Sarah-Lou Cohen