BFM Business

Le nombre d'allocataires du RSA a bondi depuis le début de la crise mais la situation s'améliore

Le gouvernement a notamment revu la méthode de calcul de bénéfice du RSA

Le gouvernement a notamment revu la méthode de calcul de bénéfice du RSA - François Guillot

Malgré un léger repli observé depuis la fin de l'année dernière, le nombre d'allocataires reste à un niveau supérieur à celui de 2020.

Illustration de la brutalité de la crise économique due à la pandémie covid, le nombre d'allocatires au RSA (revenu de solidarité active) a flambé depuis un an.

Selon les chiffres de la Drees (direction de la recherche et des études statistiques) on comptait fin février 2,02 millions de foyers percevant cette allocation, soit une augmentation de presque 5% en un an.

"En hausse à la suite du premier confinement, du fait de la détérioration de la situation économique, la croissance en glissement annuel des effectifs du RSA a augmenté jusqu’en août, où elle a atteint son maximum (8,6%)", explique l'organisme officiel.

Plus de 2 millions d'allocataires

Une inflexion a néanmoins été observée en fin d'année dernière et, pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire, le nombre d’allocataires du RSA a diminué en décembre puis en janvier et février.

"Malgré cette baisse, le niveau des effectifs reste élevé et bien supérieur à celui d’avant la crise sanitaire, le nombre d’allocataires étant resté proche de 1,9 million de janvier 2017 à février 2020", souligne la Drees. Rappelons que sur l'année 2020, le nombre de bénéficiaires du RSA a augmenté de 7,5%.

Quant aux foyers percevant la prime d'activité - une aide versée par l'Etat aux travailleurs modestes -, leur nombre a légèrement baissé: cette prime était perçue fin février par 4,48 millions de foyers contre 4,58 millions en décembre 2020.

Selon la CNAF, le nombre de foyers allocataires de la prime d’activité demeure largement inférieur à celui qu’il aurait été si la crise sanitaire n’avait pas eu lieu.

Enfin, la Drees fait état d'une quasi-"stagnation" du nombre de personnes percevant l'allocation aux adultes handicapés (AAH). Elles étaient 1,19 million fin février contre 1,2 million fin décembre 2020. Sur un an, les effectifs progressent néanmoins de 1,7%.

"Alors que la hausse des bénéficiaires de l’AAH est une tendance constatée sur le long terme, leur nombre est relativement stable depuis août, l’évolution observée en janvier et février relevant pour l’essentiel d’un effet saisonnier", explique le service statistique.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business