BFM Eco

Edouard Philippe veut de nouvelles projections à 10 ans sur l'équilibre financier du régime des retraites

Les projections du Conseil d'orientation des retraites datent de 2017 et les conditions de retour à l'équilibre voulu par le président de la République en 2025 ont peut-être changé depuis.

Le système des retraites doit être à l'équilibre d'ici à 2025. C'est ce qu'a rappelé ce matin le Premier ministre Edouard Philippe en ouverture de la grande concertation sur le futur régime des retraites. Une promesse du candidat Emmanuel Macron lors de l'élection présidentielle.

Pour cela, la réforme envisagée s'appuie sur les calculs du Conseil d'orientation des retraites (COR) qui a fait des projections jusqu'en 2070. Des projections contestées par les partenaires sociaux, dont la CFDT, qui jugent le scénario de retour à l'équilibre un peu trop pessimiste.

C'est pour trancher le débat qu'Edouard Philippe a demandé de nouvelles projections au COR qui devraient être rendues en novembre prochain. "Le COR avait fait des projections financières avant l'élection présidentielle et elles ont été révisées depuis car les conditions ont changé, a expliqué le Premier ministre. Ces changements ont suscité des soupçons qu'il faut lever pour avoir un débat apaisé."

La suppression du nombre de fonctionnaires

Les partenaires sociaux craignent que le gouvernement noircisse le tableau pour faire passer une réforme plus dure. Le COR (dont font partie les partenaires sociaux) va donc réaliser de nouvelles projections en tenant de l'évolution de l'espérance de vie, de la baisse de l'immigration et aussi de la suppression du nombre de fonctionnaires. Le projet du candidat Macron prévoyait en effet la suppression de 120.000 postes de fonctionnaires, soit autant de personnes qui cotisent en moins. Mais la CFDT estime que ce n'est pas à la branche retraite d'assumer ce choix politique du gouvernement.

Et par ailleurs, depuis l'objectif est passé à 85.000 postes en moins dans la fonction publique d'ici la fin du quinquennat. Ce qui pourrait changer la donne comptable. Le COR va trancher cette question dans les semaines qui viennent.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco