BFM Business

Allemagne: nouvelle grève chez Ryanair ce mercredi

Le personnel allemand de Ryanair réclame de meilleurs conditions de travail.

Le personnel allemand de Ryanair réclame de meilleurs conditions de travail. - Pascal Pavani - AFP

Le personnel de la compagnie low cost réclame de meilleures rémunérations et conditions de travail.

Pilotes et personnels volants de Ryanair en Allemagne sont appelés à faire grève mercredi pour obtenir de meilleures rémunérations et conditions de travail, ont annoncé leurs syndicats lundi.

Le syndicat des pilotes Vereinigung Cockpit (VC) demande "depuis des mois des améliorations" au niveau des salaires et des conditions de travail, a-t-il indiqué dans un communiqué.

Malgré le "signal clair" lancé lors des grèves du mois d'août, "les négociations restent au point mort. Nous exigeons enfin des solutions", a déclaré Ingolf Schumacher, responsable des négociations salariales du syndicat.

L'appel à la grève, qui doit durer 24 heures, concerne les quelque 400 pilotes et co-pilotes de la compagnie en Allemagne. Quelque 150 des 400 vols Ryanair prévus mercredi au départ et à destination de l'Allemagne vont être supprimés, a annoncé le directeur marketing de la compagnie, Kenny Jacobs.

"Pression massive sur les salariés"

Le personnel volant, environ un millier de personnes dans le pays, est également appelé à cesser le travail mercredi. "Les salaires sont si bas qu'ils ne permettent pas de garantir un niveau de vie suffisant. A cela s'ajoutent de mauvaises conditions de travail et une pression massive sur les salariés", a estimé Christine Behle, du syndicat allemand des services ver.di dans un communiqué séparé.

En août, Ryanair avait dû annuler 250 vols au départ et à destination de l'Allemagne après que ses pilotes allemands avaient annoncé rejoindre un mouvement de grève européen. Entretemps, la compagnie a trouvé des accords en Irlande et en Italie, jugés toutefois insuffisants par le syndicat allemand VC.

La compagnie avait entamé en décembre dernier un virage à 180 degrés en débutant un processus de dialogue avec les syndicats qu'elle refusait catégoriquement jusque-là. Ryanair avait été contrainte de changer de politique à la suite d'un problème de planning de pilotes en septembre 2017 qui a entraîné un grave conflit social et des annulations portant au total sur 20.000 vols.

Y.D. avec AFP