BFM Business

Report de charges: comment éviter que les PME se retrouvent face à un mur de dettes?

Sur BFM Business, Alain Griset, le ministre délégué chargé des PME explique comment le prêt garanti par l'Etat pourrait être transformé en prêt à long terme pour éviter aux PME de se retrouver avec des problèmes de trésorerie au moment de rembourser ces charges.

Face à la crise post-covid, les petites entreprises pourront étaler jusqu'à 36 mois le remboursement des reports de charges dont elles ont bénéficié pendant la crise, a annoncé Bruno Le Maire la semaine dernière. Mais comment ces petites entreprises aux trésoreries fragiles vont-elles pouvoir à terme supporter ce mur de dettes même si leur activité reprend?

"L'idée c'est justement qu'on ait pas ce mur de dettes", souligne sur BFM Business, Alain Griset, le nouveau ministre délégué chargé des PME. "Qu'au niveau des cotisations sociales, il y ait un remboursement possible des reports sur 36 mois et qu'on essaye de travailler maintenant pour que le prêt garanti par l'Etat, le PGE, soit éventuellement transformé (en prêt à long terme, NDLR) de façon à ce qu'on ait une garanti de taux sur 5 ou 6 ans et que la question de la trésorerie ne soit pas une question d'inquiétude pour les entreprises".

Et de préciser que sur les 100 milliards d'euros de PGE déjà accordés, "95% des prêts sont pour les PME, les TPE et jusqu'à la fin de l'année, il y a possibilité pour les entreprises de demander un PGE. Donc il ne faut pas du tout que ces questions de trésorerie soient quelque chose qui mettent en difficulté les entreprises".

Peux-t-on envisager des annulations de charges? "Il y en a qui sont déjà décidées", précise le ministre délégué. "Pour tous les secteurs qui ont été fermés, pour ceux qui étaient dépendants des secteurs fermés (...) et puis a déjà été annoncé et je confirme que des entreprises qui ne sont pas dans ces secteurs mais qui ont des difficultés particulières pourraient également avoir des annulations de cotisations".

Olivier Chicheportiche