BFM Business

Renzi veut revenir sous les 10% de chômage "dans les prochains mois"

Matteo Renzi compte sur les investissements étrangers pour faire reculer le chômage.

Matteo Renzi compte sur les investissements étrangers pour faire reculer le chômage. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Alors que le chômage a atteint 13% en février, le président du Conseil italien a affirmé, ce mardi 1er avril, vouloir faire le faire baisser au plus vite. Il estime que l'intérêt des investisseurs étrangers pour l'Italie va lui permettre d'y arriver.

Matteo Renzi, le président du Conseil italien, très en vogue chez l'exécutif français, a des ambitions fortes. Après avoir annoncé une baisse des impôts pour les ménages les plus modestes, à hauteur de 10 milliards d'euros, le chef du gouvernement transalpin a affirmé, ce mardi 1er avril, vouloir s'attaquer au chômage.

"Nous voulons revenir sous les 10% (de chômeurs) dans les prochains mois, les prochaines années", a-t-il au cours d'une conférence de presse avec son homologue britannique David Cameron à Londres.

Un chômage à 13% actuellement

Pour y arriver, Matteo Renzi s'est dit encouragé par le "très très fort" intérêt manifesté, selon lui, par les investisseurs étrangers pour l'Italie.

Selon des données officielles publiées mardi, le taux de chômage en données corrigées des variations saisonnières a atteint 13% en février contre 12,9% en janvier, un niveau jamais atteint depuis le début de la statistique il y a 37 ans, soit quasiment l'âge de Matteo Renzi (39 ans).

D'après les prévisions de la Commission européenne, le taux de croissance de l'Italie devrait atteindre 0,6% en 2014 et 1,2% en 2015.

J.M. avec Reuters