BFM Business

Qui est Stéphane Travert, le nouveau ministre de l'Agriculture?

Stéphane Travert est le député de la Manche

Stéphane Travert est le député de la Manche - Capture d'écran Assemblée nationale

Le député de la Manche succède à Jacques Mézard, parti lui-même remplacer Richard Ferrand au ministère de la Cohésion des territoires.

Le jeu des chaises musicales du remaniement permet à Stéphane Travert de rejoindre le gouvernement. Le député de la Manche, réélu dimanche, arrive en effet au ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation pour remplacer Jacques Mézard. 

Ce dernier va lui-même prendre la succession de Richard Ferrand, qui a quitté le ministère de la Cohésion des territoires, quelques semaines après les affaires révélées par la presse, du temps où il dirigeait les Mutuelles de Bretagne.

Chez En Marche dès l'automne 2016

Engagé à l'origine au Parti socialiste, Stéphane Travert avait dès septembre 2016 annoncé qu'il briguerait l'investiture d'En Marche! pour obtenir un nouveau mandat dans sa circonscription. Ce Normand de 47 ans qui dit être tombé dans la "marmite politique comme Obélix", s'était engagé au PS à l'âge de 19 ans.

S'il a donc rejoint très tôt les rangs d'Emmanuel Macron, certaines de ses prises de position dans l'hémicycle ont pu sembler à rebours de la politique voulue par l'actuel chef de l'État. Il avait ainsi voté contre la loi de sécurisation de l'emploi, que le gouvernement avait prise pour transposer l'accord entre les partenaires sociaux.

"Je souhaite un renforcement du code du travail. C’est pour ces raisons que j’ai voté contre le projet de loi sur la sécurisation de l’emploi", écrivait-il même à l'époque. 

Notons au passage que contrairement à d'autres députés, Stéphane Travert peut se vanter d'avoir eu une expérience dans le privé. Il a en effet été cadre commercial dans l'industrie au début de sa carrière.

La loi Macron qui change tout

Néanmoins, c'est lors des discussions parlementaires autour du projet de loi pour l'activité et la croissance (loi "Macron") que Stéphane Travert apprend à apprécier l'actuel locataire de l'Élysée, rapporte Ouest-France. Il défendra alors devant l'ensemble de ses collègues socialistes les mesures relatives à l'ouverture du dimanche, ce qui fera grincer quelques dents.

Il devra donc reprendre les chantiers ouverts par son prédécesseur, notamment celui du retard des versements des aides européennes aux agriculteurs, dont Jacques Mézard avait fait une priorité. Certaines de ces aides ont deux ans de retard.

Juste avant l'annonce du nouveau gouvernement, Jacques Mézard avait d'ailleurs annoncé un nouveau calendrier pour le versement des aides. Elles devront ainsi être octroyées aux agriculteurs au plus tard en mars 2018. 

J.M.