BFM Business

Quel serait l'impact économique réel du programme de François Fillon?

François Fillon a récemment présenté le cadrage financier de son programme.

François Fillon a récemment présenté le cadrage financier de son programme. - Loïc Venance - AFP

S'il est élu Président et qu'il applique toutes les propositions qu'il a faites, l'ex-Premier ministre, vainqueur de la primaire de la droite, permettrait à la France de regagner une compétitivité "à l’allemande". Mais s'il se contente d'une partie de son programme, la croissance en pâtirait. Explications.

Quel serait l’impact sur l’économie française de l’élection de François Fillon, le vainqueur de la primaire de la droite et du centre? Pour connaître les conséquences économiques de son programme, l’observatoire BFM Business a fait "tourner" un modèle économétrique, élaboré par des chercheurs français et utilisé dans les universités, pour évaluer les effets du programme proposé par l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy. Notamment l’impact sur la croissance, le chômage, les comptes publics et le commerce extérieur.

Premier point: le cadrage financier du programme. François Fillon promet 50 milliards d’euros d’allègements sociaux et fiscaux, dont 40 milliards pour les entreprises (avec notamment 10 milliards de baisse d’impôt sur les sociétés) et 10 milliards pour les ménages.

Pour financer ces baisses, il ambitionne de réduire la dépense publique de 100 milliards d’euros, de raboter le nombre de fonctionnaires jusqu’à 500.000 en cinq ans, et d’augmenter de 2 points la TVA.

Le changement des règles du jeu économique ensuite: pour rendre l’économie française plus flexible, François Fillon entend simplifier le code du travail, faciliter les licenciements, supprimer les 35 heures, relever les seuils sociaux, renforcer le dialogue social en entreprise, encourager le travail indépendant…

A partir de là, étudions deux scénarios:

> La courbe en L: moins de déficit mais une croissance en berne

L'ancien Premier ministre parvient à réduire la dépense publique et le nombre de fonctionnaires, mais échoue sur le marché du travail et le dialogue social. Reste un programme d’austérité déflationniste: le "malade" France serait peut-être en voie de guérison à l’issue de son mandat en 2022, notamment du côté des finances publiques, dont le solde serait redressé de plus de 5 points de PIB. Mais il serait très affaibli, puisque "la thérapie de choc" Fillon coûterait sur la période plus de 3,5 points de croissance et augmenterait le taux de chômage de 0,7 point.

> La courbe en J: un nouveau visage pour la France

Si François Fillon parvient à mettre en œuvre l’intégralité de son programme, alors on peut tirer des expériences étrangères similaires les leçons suivantes: les entreprises auront plus de latitude et de moyens pour investir, et géreront mieux leurs effectifs, tant sur le plan quantitatif que qualitatif, avec des effets positifs sur la productivité et la compétitivité. La pression sur les salaires sera plus grande, mais il y aura aussi plus d’embauches, inversant la vieille préférence française pour le chômage.

Le visage économique de la France aura changé: la croissance, après avoir souffert dans la première partie du quinquennat, se redressera, le taux de chômage sera inférieur de 1,7 point à ce qu’il aurait été sans réforme, les comptes publics seront excédentaires et le commerce extérieur encore plus. Bref, la France aura regagné une compétitivité "à l’allemande".

L'impact sur 5 ans du programme Fillon

Scénario courbe en L Scénario courbe en J

Sur la croissance -.3,7 -0,6 (en points de PIB)

Sur le taux de chômage +0,7 -1,7 (en points)

Sur les comptes publics +5,2 +6,2 (en points de PIB)

Emmanuel Lechypre