BFM Business

Quand changer d'heure devient un atout économique

L'Espagne pourrait changer d'heure pour améliorer sa productivité

L'Espagne pourrait changer d'heure pour améliorer sa productivité - -

Comme chaque année à pareille époque, la France va passer à l'heure d'hiver. Dimanche 27 octobre à 3 heures, il faudra reculer sa montre d'une heure. L'Espagne, elle, envisage de changer de fuseau horaire pour augmenter la productivité du pays.

La France va une nouvelle fois passer à l'heure d'hiver. Ce dimanche 27 octobre, à 3 heures, il faudra remonter sa montre d'une heure pour être à 2 heures. La mesure a été instaurée en 1975 au nom des économies d'énergie.

Selon l’Agence de l'Environnement et de l'Energie (Ademe), le changement d’heure permettrait chaque année d’économiser l’équivalent de la consommation annuelle de 800.000 ménages français. Bien que régulièrement contesté, le dispositif s’applique dans tous les pays de l’Union européenne.

Mais en Espagne, la problématique est différente. Un groupe de députés vient de proposer de changer d'heure pour accroître la productivité du pays. En 1942, le régime franquiste s'est, en effet, aligné sur le fuseau horaire de l'allié allemand de l'époque. Un non sens géographique puisque l'Espagne est située bien plus à l'ouest, sur le fuseau de l'Angleterre ou du Portugal

Selon les députés espagnols, les deux heures de décalage avec l’horaire solaire causé par le fuseau actuel (GTM +1) font que les Espagnols se couchent bien plus tard que le reste des Européens.

"Notre horaire suit plus le soleil que la montre : nous mangeons à 13 heures, heure solaire, et nous dînons à 20 heures alors que notre montre indique qu’il est 15 heures et 22 heures", explique le rapport de ces parlementaires.

Le changement réorganiserait le rythme quotidien des Espagnols et leur permettrait de mieux se reposer la nuit. Ils dorment en moyenne 7 heures, l'une des durées les plus basses de l’Union européenne. Le changement d'heure permettrait également d'écourter les pauses déjeuners.

Récupérer deux jours ouvrés

L'Espagne n'est pas la seule à vouloir changer d'heure pour des raisons économiques. En 2011, les Samoans ont ainsi réglé leurs montres pour relancer l’activité de leur pays.

Situé en plein pacifique Sud, les îles Samoa étaient le dernier pays à voir le soleil se coucher. Conséquence : quand les Samoans se reposaient le dimanche soir, les puissances économiques du Pacifique, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, commençaient leur semaine de travail.

En changeant de fuseau horaire le 29 décembre 2011, le gouvernement local a fait basculer son pays "de l’autre côté" de la ligne de changement de date. Il possède désormais seulement trois heures d’avance sur l’Australie et une heure sur la Nouvelle-Zélande. Le changement a permis de "récupérer deux jours ouvrés par semaine" selon le gouvernement !

BFM Business.com