BFM Business

Présidence de l’UMP : le débat sur les 35h va peser dans la balance

Débat entre les deux prétendants à la présidence de l'UMP

Débat entre les deux prétendants à la présidence de l'UMP - -

Ce soir, jeudi 25 octobre, les deux prétendants à la présidence de l’UMP, François Fillon et Jean-François Copé, vont débattre. Un des principaux thème abordé: les 35h. Sujet qui fait polémique.

A moins d'un mois de l'élection pour la présidence de l'UMP, François Fillon et Jean-François Copé débattent ce soir à la télévision. En début de semaine l'ancien premier ministre a ressorti une proposition choc de l'opposition : abroger définitivement les 35h. Un thème récurrent qui parle aux électeurs UMP, mais qui n'est pas si simple que ça à mettre en œuvre.

La difficulté, c'est que les entreprises ont mis 15 ans à absorber le choc de la mise en place des 35h. Alors oui, il y a une vraie opportunité politique à ressortir ce thème cher aux militants de l'UMP. Mais pour de nombreux spécialistes du travail, dans la réalité, personne ne pourra y toucher pas car d'abord l'acquis social des 35h est aujourd'hui trop ancré dans les mœurs pour être abrogé du jour au lendemain. Et puis le vrai sujet c'est le coût du travail en France.

Maintenant, les discours varient en fonction des postes et des secteurs d'activité. Qu'on soit cadre ingénieur dans une start up, ou ouvrier à la chaine, la problématique des 35h n'est clairement pas la même. Et ce que réclament certains chefs d'entreprises, c'est une approche branche par branche, pour maintenir, abroger, ou aménager les 35h en fonction de la situation de chacun.

Mathieu Jolivet