BFM Business

Prélèvement à la source: le fisc recrute en urgence

Cinquante agents vont être embauchés pour contenir le rush du mois de janvier, lorsque la mesure entrera en vigueur.

Le début de l'année 2019 promet d'être tendu au sein de l'administration fiscale. Fin janvier, les contribuables verront en effet leur impôt sur le revenu prélevé directement, un changement majeur que Bercy s'efforce d'anticiper au mieux. Mais, selon les syndicats, la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) a dû se résoudre à recruter dans l'urgence.

Comme le rapporte Le Parisien, 50 agents vont rapidement être recrutés (en CDD) et formés, afin de pouvoir répondre au flot d'interrogations des administrés, et de contenir un éventuel "rush" dès le 2 janvier, quand le prélèvement à la source entrera officiellement en vigueur.

"Menottes et prison"

Si le timing paraît étonnant, Bercy se défend de tout recrutement en catastrophe. Mais pour les syndicats, une formation aussi rapide pour un sujet complexe augmentera le risque d'erreur des agents fraîchement recrutés.

Se pose également la question des informations auxquelles ces derniers auront accès. "Ils signeront tous une clause de confidentialité très stricte", promet un haut fonctionnaire du ministère des Finances, interrogé par le quotidien. "S’ils ne la respectent pas, ça sera menottes et prison".