BFM Business

Pour limiter le chômage, Emmanuel Macron veut réduire le recours aux travailleurs détachés

L'exécutif réfléchit notamment à conditionner le chômage partiel à la faible utilisation de travailleurs détachés européens.

Ce mercredi, le président de la République s'est entretenu avec les partenaires sociaux afin de trouver des solutions pour limiter le chômage, accentué par la crise économique liée au Covid-19. L'occasion pour le président de la République d'affirmer son offensive contre le travail détaché et de se poser en défenseur du travail tricolore. 

Le dossier a clairement été évoqué et l'exécutif aurait l'idée, pour limiter son recours par les entreprises, de conditionner le chômage partiel à la faible embauche de ces travailleurs européens. Les contrôles vont également être renforcés.

Une perspective confirmée par Muriel Pénicaud, la ministre du Travail. "On veut encourager les entreprises à plus former. Pendant 10 ans on prend des travailleurs détachés car on ne forme pas, ça ne va pas. Et il faut réguler, si on fait appel à de l'activité partielle, c'est que ce n'est pas le moment de faire appel à des travailleurs détachés. Ca fait parti du sujet de l'emploi on va en parler avec les partenaires sociaux".

"Muriel Penicaud a dit qu'il y avait la volonté de faire plus de contrôles pour éviter les fraudes", souligne de son côté Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT.

Olivier Chicheportiche