BFM Business

Pour le Kremlin, les révélations du Canard enchaîné sur Fillon sont de "fausses informations"

-

- - Eric Feferbarg - AFP

Le Canard enchaîné affirme dans son édition de mercredi que le candidat de la droite a servi d’entremetteur entre un milliardaire libanais, le PDG de Total et le président russe en 2015. Vladimir Poutine répond qu'il n'a pas besoin d'"intermédiaire" pour rencontrer des hommes d'affaires.

Le Canard enchaîné a révélé que l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy avait joué les entremetteurs auprès d’un milliardaire libanais, lui proposant une rencontre avec le président russe, Vladimir Poutine et le PDG du géant pétrolier Total, Patrick Pouyanné. Une mise en relation qui aurait permis de rapporter 50.000 dollars (environ 46.000 euros) à sa société de conseil. 

Vladimir Poutine n'a pas besoin d'"intermédiaire" pour rencontrer des hommes d'affaires, a réagi mercredi le Kremlin. "En ce qui concerne les rencontres avec le président, elles sont organisées par le Protocole présidentiel et il est là aussi exclu qu'un intermédiaire joue un rôle", a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, qualifiant les révélations de l'hebdomadaire français de "fausses informations".

D.L avec AFP