BFM Business

Pour être plus productifs,allez déjeuner !

-

- - Pexels

79% des salariés déclarant être heureux au travail font une pause déjeuner. De quoi vous pousser à prendre votre temps en milieu de journée.

Tous les jours entre 11h30 et 13h30, le téléphone de Michel sonne dans le vide. C'est très tôt quand même 11h30 pour aller déjeuner, lui ont déjà fait remarquer plusieurs de ses interlocuteurs.

Et du coup, c'est très tard aussi pour rentrer. Mais c'est comme ça, Michel a gardé son rythme d'enfant de CE2, il prend une longue pause déjeuner. Il est d’ailleurs connu comme le loup blanc à la cantine et fait chaque jour honneur au chef en prenant entrée/ plat / dessert.

Alors vous allez me dire :

>ok pour entendre que Michel a un rouleau range de carte de visite

>ok pour entendre que Michel se balade avec son badge autour du cou

Mais entendre que Michel passe deux heures tous les midis en face d'un poulet rôti, c’est non ! Cette chronique va trop loin en matière de cliché sur la vie de bureau. Mais qu'est-ce que vous croyez ? Que Michel mange vite fait du quinoa devant son ordinateur pour ne pas perdre de temps ? Ou encore qu'il se laisse tenter par un mug de repas en poudre avant de filer à la salle de sport ? Ce n’est vraiment pas connaitre Michel que de penser cela ! Et pourtant ce dernier est représentatif de la France qui travaille dans les bureaux. 

D'après l’étude Happiness Index 2018 réalisée par Wrike (plate-forme de gestion du travail collaboratif) auprès d'employés en France, en Allemagne, au Royaume Uni et aux Etats Unis, dans des entreprises de plus de 200 employés : Les français sont de loin les champions des pauses déjeuner. Déjà parce que contrairement aux autres pays sondés, ils font une pause déjeuner. 14% seulement déclarent se sustenter en travaillant et 10 % seulement restent scotchés aux réseaux sociaux. C'est deux fois moins qu'aux Etats unis.

Mais alors qui a raison ? Michel et son rond de serviettes ou Mickael et son ordinateur ? Un salarié sur deux qui se déclare mécontent de son travail ne prend pas de pause déjeuner. Alors que ceux qui déjeunent sont heureux à 79%. De quoi en tirer certaines conclusions. 

Et on ne cesse de le répéter un salarié heureux est un salarié : productif. Alors l'histoire ne nous dit pas si pour être heureux il faut manger beaucoup, longtemps et des plats en sauce. Mais dans le doute, faites comme Michel si on vous critique sur la durée de vos pauses. Répondez tout simplement que vous travaillez à l’augmentation de votre productivité !