BFM Business

Piketty: "Ce qui est vrai, c'est que l'euro fonctionne mal"

Thomas Piketty, invité de BFMTV-RMC.

Thomas Piketty, invité de BFMTV-RMC. - BFMTV

Thomas Piketty, économiste et soutien de Benoît Hamon à l'élection présidentielle, était l'invité de BFMTV et RMC. Il a justifié la proposition du candidat PS de la création d'une assemblée démocratique de la zone euro.

Thomas Piketty ne veut pas sortir de l'euro mais il ne désire pas, non plus, se satisfaire d'un statu quo sur le sujet. "Ce qui est vrai, c'est que l'euro fonctionne mal", a avoué l'économiste et soutien de Benoît Hamon sur BFMTV-RMC. "C'est pourquoi il nous faut une assemblée de la zone euro".

Principalement composée de députés issus de tous les Parlements nationaux, en proportion de la population de chaque pays et des groupes politiques présents dans ces parlements, la nouvelle Assemblée de la zone euro aurait pour mission de débattre publiquement et de décider du budget de la zone euro, mais aussi des politiques d'harmonisation fiscale et sociale, des cibles à adopter dans la réduction des déficits, etc.

"Elle raconte n'importe quoi"

Elle fixerait par exemple le taux minimum de l'impôt sur les sociétés en Europe. L'idée n'est donc pas de dénoncer les traités mais de les compléter. "On ne peut pas tout demander à une banque centrale", estime Thomas Piketty.

À l'accusation de Marine Le Pen, candidate FN, qui estime que l'euro a rendu la vie plus chère, l'économiste a une réponse tranchée: "c'est fantasmatique. Elle raconte n'importe quoi".

D. L. avec AFP