BFM Business

Pacte de responsabilité : quand Hollande répond à Gattaz

Pierre Gattaz, le président du Medef

Pierre Gattaz, le président du Medef - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le président du Medef est revenu sur ses déclarations concernant le pacte de responsabilité. P. Gattaz n'exclut plus des engagements chiffrés de la part des entreprises en échanges de contrepartie.

Il faut financer le pacte de responsabilité. Pour cela il faut trouver 50 milliards d'euros. Ils pourraient d'ailleurs venir en parti du gel des salaires des fonctionnaires. Une idée qui suscite déjà la polémique. Comme celle lancée par Pierre Gattaz qui, après avoir refusé des engagements chiffrés en échanges de contrepartie dans le pacte de responsabilité, a fait demi-tour. Sans s'excuser ou se justifier, il semblerait que Pierre Gattaz se soit rendu compte qu'il avait été un peu loin dans ses déclarations lors du voyage d'Etat de François Hollande aux Etats-Unis, voyage pour lequel il avait été convié par le président lui-même.

"Vous pouvez applaudir Pierre Gattaz"

La sortie du président du Medef n'a d'ailleurs pas été très appréciée par François Hollande qui s'est fait un plaisir mercredi soir par deux fois de recadrer, sur le ton de l'humour, le président du Medef. "Ça fait du bien, a dit le président devant les membres du gouvernement et un parterre de chefs d'entreprises, de se retrouver entre Français avec les membres du gouvernement, de nombreux chef d'entreprises et même cet avantage qui a été d'avoir le président du Medef tout au long de notre déplacement. Vous pouvez l'applaudir. Il sera même dit que j'ai fait applaudir le président du Medef. Je ne doute pas qu'il me rendre la pareille le moment venu. Ça fait partie du pacte e responsabilité j'imagine".

Gattaz retrouve la parole

De son côté Pierre Gattaz, après cette sortie et ce recadrage est redevenu bavard. Il ne s'est pas caché pour expliquer tout le bien qu'il pensait du pacte de responsabilité. Un retour et un volte-face qui ne rattrapera pas vraiment le dérapage du patron des patrons mais qui pourrait calmer les tensions avant la rencontre dans les prochaines semaines entre le patronat et les syndicats à propos justement de ce pacte de responsabilité.

La Rédaction avec A. Roger