BFM Business

Nouveaux seuils plus laxistes dans l'UE pour le Diesel: Royal s'étouffe

Ségolène Royal demande des explications à Bruxelles.

Ségolène Royal demande des explications à Bruxelles. - Stéphane de Sakutin - AFP

Bruxelles a établi de nouveaux seuils d'émission de gaz polluants pour les moteurs Diesel. Ils sont jugés plus laxistes. La ministre de l'Ecologie demande des explications.

Les réactions ne se sont pas fait attendre. La Commission européenne a établi de nouveaux seuils d'émission de gaz polluants pour les moteurs diesel. Ces nouvelles normes sont jugées plus laxistes par les professionnels de l'environnement. La marge de tolérance accordée pour les émissions d'oxyde d'azote, qui pourront excéder le seuil actuel de 80 mg/km de 110% jusqu'en 2020, puis de 50% au-delà, a soulevé la colère des écologistes.

La ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a immédiatement demandé à la Commission européenne "une réunion de clarification". Ce projet adopté par un comité technique "a suscité une profonde incompréhension" et "n'est pas satisfaisant", a déclaré Ségolène Royal, ajoutant qu'"une décision de cette importance doit être discutée et décidée en réunion des ministres, c'est-à-dire au niveau politique".

"Aider les constructeurs automobiles qui trichent"

L'eurodéputée Karima Delli (EELV) a fustigé "les Etats-membres (qui) complotent dans le dos des citoyens pour autoriser les dépassements des plafonds autorisés".

Après le scandale des moteurs truqués de Volkswagen, "les citoyens vont se demander pourquoi leurs gouvernements préfèrent aider les constructeurs automobiles qui trichent lors des tests plutôt que de leur fournir un air propre à respirer", a pour sa part réagi Greg Archer, de l'ONG Transport and Environment, basée à Bruxelles et Londres.

D. L. avec AFP