BFM Business

Nicole Bricq: la loi sur l'emploi "est un élément que je vante à l'étranger"

Nicole Bricq appelle à ne pas dénaturer le texte sur la réforme du maché du Travail

Nicole Bricq appelle à ne pas dénaturer le texte sur la réforme du maché du Travail - -

La ministre du Commerce extérieur était, ce mardi 4 avril, l'invitée de BFM Business. Elle est notamment revenue sur l'importance de la loi sur l'emploi, discutée ce même jour par les députés.

Nicole Bricq aime vanter l'attractivité de la France qui, en 2012, a encore été une importante terre d'accueil pour les investissements provenant de l'étranger.

Ce mardi 4 avril, elle a ainsi rappelé, dans l'émission Le Grand Journal de BFM Business qu'"elle va souvent à l'étranger" et "qu'elle rencontre beaucoup d'investisseurs" dans ce but.

Durant ces rencontres, la ministre met en avant le projet de loi sur l'emploi, que les députés ont commencé à examiner, ce mardi, et qui transcrit les accords du 11 janvier dernier entre syndicats et patronats. "C'est vraiment un élément que je vante à l'étranger comme un facteur d'attractivité et de compétitivité pour la France. Il s'agit d'un atout très fort pour nos entreprises", a-t-elle assuré.

La négociation sociale "ce qu'il y a de mieux pour avancer ensemble"

"Il n'y a pas eu d'accord interprofessionnel de cette ampleur depuis 1984", a-t-elle poursuivi. "Or, la négociation sociale c'est quand même ce qu'il y a de mieux pour avancer ensemble, salariés et chefs d'entreprise".

Alors que le Front de Gauche menace de "désarticuler" ce texte à l'Assemblée nationale, la ministre a prévenu que "franchement, le mieux peut être l'ennemi du bien". "Si on veut plomber la négociation, on a qu'à faire de la surenchère et je vois bien ceux qui en font , du côté le plus à gauche. Ils ne sont pas majoritaires". Du côté du PS, elle a au contraire estimé que "les députés de la majorité font face à leurs responsabilités".

"Cette loi sera votée et il est essentiel qu'elle soit traduite dans l'esprit de la loyauté" de l'accord du 11 janvier, a insisté Nicole Bricq. "Sinon nous perdrons définitivement la bataille de la négociation et du dialogue social".

Se mobiliser sur le chômage

Cette loi est donc de nature à soutenir le commerce extérieur, que Nicole Bricq a largement mis en valeur. "C'est un véritable relai de croissance (…) pas le remède miracle mais une possibilité pour ne pas faire moins de zéro".

Et la ministre a rappelé que tout ceci vise à remplir un but: inverser la courbe du chômage d'ici à fin 2013. "C'est l'objectif qui doit motiver tout le monde", a-t-elle résumé, avant d'ajouter que le chômage "mine une société, mine la cohésion sociale".

Julien Marion