BFM Business

Moscovici prône des "sanctions zéro" contre le Portugal et l'Espagne

Pierre Moscovici ne veut pas de sanctions contre le Portugal ou l'Espagne.

Pierre Moscovici ne veut pas de sanctions contre le Portugal ou l'Espagne. - John Thys - AFP

Le commissaire européen aux Affaires économiques estime que des sanctions financières à l'encontre de ces deux pays n'est pas "la réponse qui convient".

Pierre Moscovici souhaite que la zone euro se contente de sanctions symboliques contre l'Espagne et le Portugal, en dérapage budgétaire.

Les ministres des Finances de la zone euro ont enclenché mardi une procédure de sanctions, inédite dans l'histoire de la monnaie unique, contre ces deux pays pour ne pas avoir pris les mesures nécessaires pour corriger leur déficit. La Commission européenne, chargée du respect des règles, a désormais vingt jours pour proposer des amendes, dont le montant maximum est de 0,2% du Produit intérieur brut. Ces dernières pourraient donc s'élever jusqu'à 2,2 milliards d'euros pour l'Espagne et 360 millions d'euros pour le Portugal, selon des calculs de l'AFP basés sur les chiffres de PIB de 2015 fournis par l'Office des statistiques européens.

"Je souhaite que nous soyons capables d'aller vers des sanctions zéro dès lors que l'Espagne et le Portugal nous donnent des bonnes garanties", a déclaré le commissaire européen aux Affaires économiques, au micro d'Europe 1.

"Je ne crois pas que les règles soient faites pour punir"

"Je n'ai jamais été un partisan de l'austérité, je ne crois pas que les règles soient faites pour punir, je ne pense pas que les sanctions soient la réponse qui convient en tout", a-t-il noté.

La procédure engagée par la zone euro est "davantage un processus d'incitation à réduire les déficits" qu'un "processus de punition", a ajouté le commissaire.

L'exécutif européen est dans une situation délicate: il doit satisfaire d'un côté les tenants de l'orthodoxie budgétaire, Allemagne et Pays-Bas en tête, et de l'autre, ne pas se mettre à dos les pays plaidant la flexibilité, représentés par l'Europe latine.

D. L. avec AFP