BFM Business

Moscovici: "Il n'y aura pas de récession" en zone euro après le Brexit

Le commissaire européen aux affaires économiques estime que "la reprise est solide" et reste confiant sur l'avenir de l'économie de la zone euro après le vote de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

"Il n’y aura pas de récession (…) La reprise n’est pas menacée", a répété Pierre Moscovici ce lundi peu après 18h. Invité au micro de BFM TV, le commissaire européen aux affaires économiques s’est montré rassurant quant aux conséquences économiques du Brexit pour les pays de la zone euro.

Une reprise jugée "solide"

"S’agissant de la zone euro, la reprise est solide, alimentée par la demande interne. Il n’y a pas de débat à avoir là-dessus", a ajouté l’ancien ministre Français. Il considère que le Royaume-Uni demeurera un pays stratégique sur le plan économique.

Interrogé sur la nécessité d’un nouveau traité européen, il s’est dit davantage favorable à des "réajustements" plutôt qu’à un "traité refondateur". "Il faut être calme et pragmatique", a-t-il souligné.

La commission veut "aller au plus vite" 

La commission encourage le Royaume-Uni à faire valoir au plus vite sa "clause de retrait". Cette clause, issue de l’article 50 du traité de Lisbonne précise que "tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union".

Le message de la commission c’est : "Ne perdons pas de temps, allons le plus vite possible", a déclaré Pierre Moscovici, rappelant qu’à ce jour, "la Grande-Bretagne est encore dans l’Union européenne".

Une fois la clause invoquée par le gouvernement britannique, la procédure peut prendre jusqu’à deux ans avant une sortie effective. "La tâche qui nous attend tous est de réinventer l’Europe", a conclu le commissaire européen.

A.R.