BFM Business

Mondial de l'Auto 2018 : un salon de transition ?

La DS3 Crossback, lancée il y a quelques semaines, sera une des vedettes françaises du Mondial, notamment dans sa version électrique E-Tense.

La DS3 Crossback, lancée il y a quelques semaines, sera une des vedettes françaises du Mondial, notamment dans sa version électrique E-Tense. - ERIC PIERMONT / AFP

Un salon raccourci, avec beaucoup d'absents, et témoin d'une triple-révolution en marche. Le Mondial de l'Auto 2018 qui ouvre ses portes au public jeudi à Paris célèbrera sans doute l'entrée dans une nouvelle époque, pour l'ensemble d'un secteur en pleine réflexion sur son futur proche.

Moins de constructeurs, une dizaine de jours seulement, mais sans doute les lignes directrices du futur de l'automobile, qui connaît une importante transition à plusieurs niveaux. Tel semble être le décor planté par le Mondial de l'Automobile de Paris cette année.

Et de manière très pragmatique, les constructeurs qui n'ont pas grand-chose à présenter ont préféré faire l'impasse, comme Ford, Nissan, Volkswagen, Volvo, Mazda ou Fiat-Chrysler. Désormais les grands constructeurs préfèrent se concentrer sur d'autres salons qui rapportent plus point de vue commandes et exposition directe, comme les salons asiatiques.

Electrique et autonomie en vedette

Mais ceux qui restent présents, à commencer par nos 2 géants nationaux PSA et Renault, vont devoir convaincre de leur vision du futur automobile, chacun avec des recettes différentes, mais tournant autour de 3 concepts majeurs : électrification, autonomie et nouvelles solutions de mobilité.

Si Renault confirme la poursuite du renouvellement progressif de sa gamme classique, notamment avec la nouvelle version du SUV Kadjar, c'est via un concept-car très novateur, à la fois voiture 100% électrique et autonome, que le groupe veut marquer les esprits. Une petite surprise, qualifiée de "Robot-Véhicule Premium", qui sera l'expression du futur automobile selon Renault, mais qui semble pour le moment un concept-car destiné au très long terme. La gamme électrique, elle, reste inchangée, avec les célèbres Zoé et Twizy en tête.

Généralisation des technologies

L'électrification prend un tour bien plus immédiat avec PSA, qui va présenter des versions hybrides rechargeables de ses Peugeot 508 et 3008, ainsi que du DS7 Crossback. Le groupe de Carlos Tavares confirme ses orientations actuelles, ne pas se lancer tête baissée dans le 100% électrique, mais assurer la transition via l'hybride rechargeable dans un premier temps, pour une gamme élargie de véhicules, notamment les grandes berlines et SUV. Cela dit, une version 100% électrique du petit SUV DS3 Crossback sera elle aussi de la fête...

D'autres nombreux constructeurs seront présents, mettant en valeur leur gamme de plus en plus électrifiée. Audi, qui présente 6 nouveautés, mise gros sur l'une d'entre elles, l'E-Tron, premier SUV 100% électrique de la gamme, qui fera ses débuts devant le grand public à l'occasion du Mondial. BMW, Porsche ainsi que Mercedes Benz mettront également en avant leur gamme électrifiée. C'est d'ailleurs le Mercedes EQC, premier 4x4 100% électrique de la gamme, qui sera regardé de près, ce nouveau segment semblant de plus en plus porteur.

Les concept-cars françaises en vedette

Enfin il sera question de rêver aussi. Plusieurs concept-cars françaises sont très attendues, notamment la E-Legend chez Peugeot. Evocation de l'ancienne 504 coupé des années 70, entièrement électrique, elle sera sans doute la vedette du stand Peugeot.

Tout comme la DS X E-Tense, étonnante voiture de course à l'architecture asymétrique, 100% électrique elle aussi (équipée d'un moteur des DS engagées en championnat Formula E), à la fois pilotable et autonome au besoin, via 2 habitacles distincts... 

Enfin Ligier, connu pour ses micro-voitures urbaines, souhaite célébrer ses 50 ans et son riche palmarès de course automobile avec panache. Le constructeur devrait présenter un modèle sportif ambitieux, s'inspirant ainsi du retour commercial réussi d'Alpine, entre autres.

Innover à court et long terme

Les "Nouvelles Mobilités" seront elles aussi bien présentes, et disposeront d'un pavillon entier qui leur seront consacrées, des applications de partage aux solutions d'autonomie, en passant par les technologies de recharge, sans compter les nombreuses sociétés proposant trottinettes et autres moyens de locomotion électriques à partager.

Un Mondial qui illustrera donc un monde automobile en pleine transformation active, à la fois en pleine santé économique mais aussi en pleine réflexion sur son avenir très proche... qui n'oubliera pas de faire rêver le grand public. 

Antoine Larigaudrie