BFM Business

Pourquoi Margaret Thatcher pourrait figurer sur le futur billet de 50 livres

Margaret Thatcher avait commencé sa carrière en tant que chimiste.

Margaret Thatcher avait commencé sa carrière en tant que chimiste. - Shaun Curry - AFP

La "Dame de fer", décédée en 2013, fait partie des noms retenus pour être représentés sur la prochaine version de ce billet équivalent à un peu plus de 50 euros. Mais elle ne le doit pas à son expérience de Première ministre.

Ce n’est pas une blague: Margaret Thatcher fait bien partie du millier de personnalités retenues par la banque d’Angleterre comme étant susceptibles de figurer sur le prochain billet de 50 livres. Mais que l’on y voit pas une forme d’hommage: la "Dame de fer", si elle est choisie, ne sera pas récompensée pour son passage au 10 Downing Street.

L’institution a en effet décidé que l’heureux(se) élu(e) devrait avoir contribué d’une manière ou d’une autre à la science britannique. Or, il se trouve que Margaret Thatcher, avant d’entrer en politique, avait débuté sa carrière en tant que chimiste, dans le domaine agroalimentaire. Elle avait notamment contribué à l’invention de la glace dite "molle".

Ce faits d'armes ne devrait, en revanche, pas peser lourd face à certains de ses concurrents. Parmi eux figurent en effet l’astrophysicien Stephen Hawking, la pionnière de l’informatique Ada Lovelace, ou encore le mathématicien Alan Turing, qui avait réussi à décrypter la machine Enigma, utilisée par l’armée allemande pendant la guerre. 

Y.D.