BFM Business

Hari Nada, un très proche de Carlos Ghosn à l'origine de sa chute?

Hari Nada, un très proche collaborateur de Carlos Ghosn et Greg Kelly, tous deux dirigeants chez Nissan et arrêtés au Japon en novembre dernier, aurait joué un rôle majeur dans leur déchéance, selon une enquête du JDD.

Hari Nada, britannique d’origine malaisienne entré chez Renault en 1990 et aujourd'hui tout en haut de l’organigramme de l’alliance, serait-il le Brutus de Carlos Ghosn? "Certains se demandent si" ce juriste devenu directeur général du bureau de l’ex-président de Nissan "n’est pas le cerveau qui a organisé" l’arrestation de Carlos Ghosn, et de son collaborateur Greg Kelly au Japon le 19 novembre dernier, écrit le Journal du Dimanche ce 17 février.

L’homme de 54 ans jouait depuis 2014 chez Nissan le rôle d’une sorte de chef de cabinet de l’ex-dirigeant de l’alliance, toujours incarcéré au Japon. Il faisait figure de proche parmi les proches, en copie de tous les mails envoyés à Carlos Ghosn, "même les plus sensibles", souligne le JDD.

C’est également lui qui était aux manettes sur le dossier de la mise à disposition de Carlos Ghosn d’un appartement au Brésil et d’un autre au Liban. Des biens immobiliers financés par un montage complexe, à travers des sociétés logées dans les Iles Vierges Britanniques, aujourd’hui au cœur des accusations de malversations financières qui pèsent sur l’homme d’affaires franco-brésiliano-libanais.

Le seul qui n'a pas été arrêté

Or le 16 octobre 2018, un mois avant l’arrestation de Ghosn, Hari Nada envoie un mail à l’avocat qui a travaillé avec Nissan sur le dossier de l’appartement brésilien, en lui réclamant "en urgence (le) dossier contenant tous les documents de l’achat et de l’entretien de la propriété de Rio", selon le JDD qui s’est procuré les courriers électroniques en question. Puis, le 21 octobre, il lui écrit à nouveau pour lui demander s’il peut retrouver des "preuves de sous location de l’appartement".

Chez Nissan, Carlos Ghosn comptait deux membres dans sa garde très rapprochée: son bras droit Greg Kelly, et Hari Nada qui travaillait "main dans la main" avec Kelly qu’il considérait comme son "père spirituel". Mais seul ce dernier n’a pas été arrêté par la police japonaise, ni inquiété par le procureur nippon.

Les médias de l’archipel l’ont ainsi présenté comme "le lanceur d’alerte", rappelle le JDD. Pour d’autres observateurs, "il a passé un accord de coopération avec les enquêteurs" et serait même le "pilote de l’enquête contre Carlos Ghosn" selon l’entourage du patron tombé en disgrâce.

Nina Godart