BFM Business

Migaud : « Plafonner l’utilisation des niches fiscales »

BFM Business
Le président socialiste de la Commission des Finances de l’Assemblée, Didier Migaud s’est montré sévère avec la politique économique du gouvernement.

Didier Migaud, président socialiste de la Commission des Finances de l'Assemblée, a critiqué la politique économique et budgétaire et le fait que la prime transport soit basée sur le volontariat des entreprises : « On sait parfaitement ce qui se passera : beaucoup d'entreprises ne joueront pas le jeu ou alors diront « On vous donne ça, mais alors sur votre évolution de salaire on remet les choses en cause ». Tout est le résultat de choix fiscaux budgétaires, c'est comme pour le RSA : c'est un bon principe, mais sur les modalités de financement... »

« Il faut rendre cette prime transport obligatoire. Les entreprises paieront quand le salarié prend les transports en commun, pourquoi n'aideraient-elles pas leurs salariés lorsqu'ils ne peuvent pas bénéficier d'un réseau de transports en commun ? Il y a une question de justice qui est posée. Je suis de ceux qui considèrent que nous avons un vrai problème de compétitivité de notre appareil productif mais nous avons des aides trop générales, insuffisamment ciblées sur ceux et celles qui en ont besoin ».

« C'est tout le problème des niches fiscales, des niches sociales. Je défends l'idée d'un plafonnement depuis quelques années. Nous avons présenté un rapport de la Commission des Finances avec un certain nombre de propositions. Le plafonnement dépense fiscale par dépense fiscale me parait insuffisant, il faut plafonner globalement la possibilité de réduire son impôt sur le revenu puisque nous sommes confrontés à une situation où une personne qui a des revenus confortables peut totalement s'exonérer de l'impôt sur le revenu. Je suis pour que nous renforcions nos aides en direction des PME, la recherche, l'innovation. On voit bien que c'est le problème de la France par rapport à d'autres pays ».

La rédaction