BFM Business

Lille n'accueillera pas l'agence du médicament, Amsterdam choisie

Amsterdam a été choisie.

Amsterdam a été choisie. - Aurore Belot - AFP

Martine Aubry, maire de Lille, soutenait la candidature de sa ville à l'accueil de l'agence européenne du médicament. Les États membres en ont décidé autrement. Ils ont opté pour Amsterdam.

C'est l'un des effets collatéraux du divorce avec le Royaume-Uni. L'Agence du médicament (EMA) et l'Autorité bancaire européenne (EBA), installées dans le quartier d'affaires londonien de Canary Wharf, vont devoir plier bagages avec leurs centaines d'employés et leurs familles.

Parmi les 27 États membres, les candidats se bousculaient pour les accueillir et profiter des retombées économiques associées, au risque d'ébrécher l'unité que l'UE veut afficher depuis que les Britanniques ont annoncé leur départ, prévu en 2019. En coulisses, "il y a eu des marchandages étonnants", selon une source diplomatique, les différents gouvernements tentant de s'assurer le soutien d'autres pays lors du vote organisé ce lundi après-midi, en marge d'une réunion ministérielle. Et c'est Amsterdam qui a gagné.

Aubry regrette le "soutien tardif" de Macron

Au total, 19 villes avaient été proposées au départ pour accueillir l'EMA et ses près de 900 employés, chargés d'évaluer et de superviser les médicaments. Trois pays avaient toutefois retiré leur candidature dans la dernière ligne droite. Après un premier tour de vote lundi après-midi, seules Milan, Amsterdam et Copenhague restaient en lice. Lille avait été éjectée. Martine Aubry et Xavier Bertrand ont immédiatement réagi en déclarant "regretter le soutien tardif" de Macron à la candidature écartée de Lille.

Au premier tour, chaque pays dispose de six points pour chaque agence, dont trois à donner à son premier choix, deux à son deuxième choix et un à son troisième choix. Un candidat ne peut l'emporter lors du premier round qu'à condition d'avoir été le premier choix d'au moins 14 pays. Sinon, un second tour a lieu entre les trois candidats ayant eu le plus de points, voire un troisième tour, chacun avec des règles différentes.

D. L. avec AFP