BFM Business

Les retards de paiement ne concernent plus que 31% des factures en France

La facture des Français a tendance à s'alléger.

La facture des Français a tendance à s'alléger. - Flickr/WOCinTech/Microsoft NYC

Grâce au déconfinement, la décrue amorcée semble s'accélérer, même si certains secteurs comme l'agroalimentaire sont encore très touchés.

Semaine après semaine, à mesure que le déconfinement de l'économie se poursuit, l'ampleur des factures impayées en France se réduit mais demeure encore à un niveau important.

Selon la nouvelle édition de notre tracker sur les retards de paiement des entreprises*, publié semaine après semaine et réalisé par Sidetrade pour BFM Business, la proportion des factures impayées de plus de 10 jours au 8 juin perd trois points à 31%, soit une croissance de +63% par rapport à la période précédant la crise (contre +77% une semaine plus tôt). Rappelons qu'en temps normal, cette proportion de factures impayées ne dépasse pas 19%. 

L'impact de la crise repasse sous la barre des 100 milliards d'euros de trésorerie contre 108 milliard d'euros il y a une semaine et 122 milliards il y a quinze jours.

La France fait désormais mieux que l'Italie

Pour la première fois depuis la publication de ce baromètre, la France n'affiche plus la progression la plus forte des pays européens observés par rapport à la moyenne pré-confinement. L'Italie affiche ainsi +70%. Pour autant, le reflux est bien plus rapide en Espagne (+37% contre +74% une semaine plus tôt) ou encore au Royaume-Uni avec un taux de +29% de taux de facture impayées par rapport à la normale.

Si la décrue se confirme, on observe toujours de fortes disparités en fonction des secteurs observés. L’agroalimentaire devient le secteur avec le plus d’impayés en France avec un taux de 54%. Mais rappelons que ses taux d’impayés étaient déjà hauts avant le confinement, et il ne fait donc pas partie des secteurs les plus touchés par la pandémie (+41% quand la variation moyenne est de +63%).

Fortes disparités entre secteurs

Le taux de factures impayées du secteur finance-immobilier-assurance est juste derrière avec un ratio de 42%, contre 46% la semaine dernière, devant le secteur loisirs-hébergement-restauration (39% versus 42%). C'est dans l'industrie-manufacturing que la proportion est la moins élevée avec 21% (-2 points en une semaine).

Rappelons que notre outil est en libre accès pour l’ensemble des décideurs du privé et des pouvoirs publics et sera publié chaque semaine sur le site de BFM Business. Vous pouvez également suivre en direct l'évolution de la courbe sur cette page pays par pays.

*Le tracker Sidetrade – BFM Business restitue, semaine après semaine, l’évolution des comportements de paiement de plus de 3,7 millions d’entreprises au sein de six pays européens (France, Royaume-Uni, Espagne, Italie, Belgique, Pays-Bas). Sidetrade a analysé, depuis le 1er janvier 2020, plus de 26 millions de factures totalisant 54 milliards d’euros de transactions inter-entreprises. 

Olivier Chicheportiche