BFM Business

Les chiffres du chômage ce soir à 18 heures

-

- - -

En pleine campagne de l'entre-deux-tours, les derniers chiffres du chômage seront dévoilés ce jeudi soir à 18 heures. Syndicalistes et économistes s'attendent à une aggravation de la situation après la présidentielle.

Réagissez dès maintenant sur RMC TALK en cliquant ICI

A 18 heures ce jeudi, on connaîtra la tendance des chiffres du chômage, la dernière de ce quinquennat sous Nicolas Sarkozy. Quel que soit l'élu du 6 mai prochain, l'emploi sera bien le défi majeur du prochain mandat présidentiel.
C'est malheureusement une habitude en période électorale: certaines entreprises attendent le verdict des urnes pour engager des plans sociaux avec les coudées franches.
Pierre Ferracci, expert en relations sociales, le confirme à RMC: «C'est un grand classique, avant chaque élection, il y a toujours des pressions du pouvoir pour retarder des restructurations. On peut parler de bombe à retardement. Il y aura un afflux de demandeurs d'emploi supplémentaires au second semestre, ça va faire très mal».

Fermeture préméditée chez Peugeot

Ainsi l'usine Peugeot d'Aulnay-sous-Bois (Seine-St-Denis), menacée de fermeture. Philippe Julien, secrétaire CGT du site, déplore une mascarade: «L'annonce de la fermeture officielle d'Aulnay doit être faite selon le calendrier électoral français au deuxième semestre 2012. Ils ont préparé les licenciements et le fait de l'annoncer après la présidentielle».
Dans cette usine, 4000 salariés risquent de perdre leur travail dans les mois qui viennent.
Chez Areva, leader du nucléaire, 1000 à 2000 suppressions de postes ont été programmées.
Air France a reporté un plan de licenciements qui devrait être annoncé... au mois de juin.
Selon l'Insee, le taux de chômage en France pourrait dépasser la barre des 10% dans le courant de l'été.

Hollande espère faire baisser le chômage

Jeudi matin, François Hollande a formulé l'espoir d'inverser la courbe du chômage dès sa première année au pouvoir, s'il est élu le 6 mai prochain. «Ca doit aller vite parce que les Français ne peuvent plus attendre», a jugé le candidat socialiste, tout en refusant de livrer un objectif chiffré.
Contre le chômage, François Hollande propose notamment un contrat de génération pour aider les entreprises qui embauchent un jeune en gardant un senior, ainsi qu'une Banque publique d'investissement pour soutenir les entreprises de taille intermédiaire.