BFM Business

Les agences de notation ont confiance dans l'Allemagne

L'économie allemande a montré qu'elle pouvait absorber les chocs, d'après les agences de notation.

L'économie allemande a montré qu'elle pouvait absorber les chocs, d'après les agences de notation. - Franck Rumpenhorst - AFP

S&P et Fitch ont confirmé la note de la dette de l'Allemagne. Elle reste à AAA avec une perspective stable.

Les agences de notation sont confiantes concernant l'économie allemande. Standard and Poor's (S&P) et Fitch ont confirmé la note de la dette du pays à "AAA", la meilleure possible, conservant également sa perspective à "stable". "De notre point de vue, l'Allemagne a une économie très diversifiée et concurrentielle et a déjà démontré sa capacité à absorber d'importants chocs économiques et financiers", a indiqué Standard and Poor's dans un communiqué.

L'agence a toutefois abaissé ses prévisions de croissance pour le pays européen et table désormais sur 1,5% pour cette année contre 2% en juillet dernier. S&P, qui ne s'attend pas à un impact important de la crise des réfugiés sur l'équilibre budgétaire allemand, souligne toutefois le risque que "la demande pour les exportations allemandes ne continue de se détériorer", compte tenu du ralentissement des économies émergentes.

"Continuer à résister à de potentiels chocs"

"La perspective stable reflète notre point de vue selon lequel dans les deux prochaines années, les finances publiques et la solide balance commerciale extérieure de l'Allemagne vont continuer à résister à de potentiels chocs financiers et économiques", ajoutent les experts de S&P. Cette notation "triple A" permet aux pays qui en bénéficient d'emprunter aux meilleurs taux sur les marchés.

Fitch a également confirmé cette note "AAA" de l'Allemagne en s'appuyant sur "les institutions solides et l'économie diversifiée" du pays. Tout en soulignant que la dette du gouvernement, à 71,8% du PIB, était supérieure à ce que demanderait le maintien d'une telle note, Fitch a souligné que cette dette était en voie de diminution. "Dans notre avis, l'Allemagne a assez de marge de manoeuvre budgétaire pour faire face à la récente intensification de la crise des réfugiés sans avoir à souffrir de conséquences négatives pour sa notation", souligne l'agence dans un communiqué.

D. L. avec AFP