BFM Business

Le vote des cheminots "n'empêchera pas la réforme de la SNCF", prévient Muriel Pénicaud

Muriel Pénicaud, la ministre du Travail. (image d'illustration)

Muriel Pénicaud, la ministre du Travail. (image d'illustration) - Éric Feferberg - AFP

La consultation des cheminots sur la réforme ferroviaire, annoncée mercredi par l'intersyndicale SNCF, n'entravera pas la poursuite des discussions à prévenu Muriel Pénicaud rappelant qu'il appartient au Parlement et au gouvernement d'acter sa mise en oeuvre.

La réforme ferroviaire "ne concerne pas simplement la SNCF, en interne, mais tous les Français". Dans ce cas, "les décisions se prennent au Parlement avec le gouvernement", a déclaré ce jeudi la ministre du Travail sur RTL.

Si "les organisations syndicales ont le droit de prendre les initiatives qu'elles veulent", "le dialogue social n'est pas le lieu où tout se décide" et l'"Assemblée nationale s'est déjà prononcée en faveur de cette réforme", a-t-elle poursuivi.

Affichant son unité contre le gouvernement, l'intersyndicale de la SNCF a annoncé mercredi une consultation du 14 au 21 mai pour demander aux cheminots s'ils sont "pour ou contre" la réforme ferroviaire.

Un travail d'explication à faire 

Pour Muriel Pénicaud, si le non l'emporte massivement, "cela voudra dire qu'il y aura encore beaucoup de travail d'explication à faire et qu'une grande partie des salariés de la SNCF ne comprennent pas encore que (cette réforme) va sauver la SNCF".

Les syndicats de la compagnie ferroviaire ont entamé début avril un mouvement de grève contre la réforme ferroviaire. Le prochain épisode de deux jours de grève sur cinq doit débuter samedi soir. Une journée "sans cheminots" est prévue lundi 14 mai. 

A.M. avec AFP