BFM Business

Le Medef voudrait demander le retrait de la loi El Khomri

"L'organisation patronale réunit son conseil exécutif ce lundi. Et son idée serait de demander le retrait de la loi El Khomri."

Les dirigeants du Medef sont inquiets depuis plusieurs jours maintenant, depuis qu'ils ont le sentiment que Manuel Valls a perdu le contrôle de sa loi. Déjà, lundi dernier, Pierre Gattaz lançait un premier avertissement: "Je dis stop". À ce moment-là, c'était pour signifier stop aux modifications. "Maintenant, nous dit une source interne au Medef, c'est clairement stop à la loi El Khomri".

L'affaire des CDD est devenue le symbole d'une loi en roue libre. "Ce que l'on comprend", dit le Medef, "c'est que le gouvernement est prêt à intégrer dans le texte, par décret, des éléments qui n'appartenaient qu'aux partenaires sociaux. On a vu, avec les licenciements économiques, surgir de nouveaux effets de seuils, les tensions deviennent très vives".

Deux options sur la table

Lors du conseil exécutif ce lundi 18 avril, deux options seront sur la table. Soit se retirer des débats d'une part, soit en demander le retrait. Il y a quelques jours la deuxième solution paraissait invraisemblable.

Nos sources au Medef nous disent aujourd'hui qu'elle l'est beaucoup moins.

Laurent Mimouni