BFM Business

Le manager de transition est-il un pompier hors de prix ?

Pexels

Pexels - -

Appelés à la rescousse pour régler des situations difficiles, les managers de transition changent peu à peu de rôles.

Aujourd'hui l'entreprise de Michel est face à un défi. "Il faut absolument digitaliser la branche opération, nous sommes en retard sur ce dossier" , a martelé la direction à la dernière convention. Tout le monde est d'accord . Le problème, c'est que l'entreprise de Michel n'a pas les ressources en interne.

"Recrutons" , si c'est un poste essentiel propose un salarié ! Trop long, pense les autres collaborateurs. Le temps de trouver la personne idoine, l'entreprise aura déjà coulé trois fois. "Embauchons un manager de transition" , propose alors Michel.

« Non mais ça va pas Michel on est pas non plus au bord du précipice. L’entreprise n'a pas besoin d'un sauveur masqué. Et puis, tu te prends pour L'Oréal ou Renault ? C'est pas la CAC 40 ici. Les managers de transition c'est pour les riches. », lui répond la DRH.

Alors est ce que c'est vrai ? Est-ce que les managers de transition sont des super héros hors de prix, qu'on appellent à la rescousse dans des situations inextricables.

Je vais pas vous faire ici leur grille de salaire, mais oui ils sont chers ! C'est le principe, vous payez une compétence que vous n'avez pas en interne et sur un temps court. Rareté + flexibilité = aucune raison que ça soit bon marché. Par contre sur le reste, la vision du manager de transition n’est pas complètement juste.

Selon la 5e étude du cabinet Valtus, spécialisé dans le placement de ce type de profil, voici ce que l’on peut dire.

1) Certes, les grands groupes représentent encore 40% des clients, mais les managers de transition travaillent de plus en plus pour les ETI et les PME et même les TPE.

2) la gestion de crise, les retournements d'entreprise, les redressements ne concernent plus aujourd’hui qu'un quart des missions. Le manager de transition n'est donc plus qu’un simple pompier qu'on appelle pour éteindre le feu, il intervient désormais bien avant la crise dans une gestion de transformation.

3) Autre élément intéressant : alors qu'il y a encore très peu de temps. Un manager de transition c'était un DAF, un DG ou DRH, la demande de mission en tant que directeurs achats ou supply chain explose (+ 75% en deux ans).

Conclusion : Peu importe dans quelle entreprise travaille Michel, il peut tout à fait faire appel à un manager de transition. Attention quand même.. préparez-vous à la tornade.

Un manager de transition est là pour bouger, transformer, modifier, torpiller certaines pratiques ancrées depuis des lustres. Il est pas là pour prendre le café avec Michel. Et ça, ça peut surprendre !