BFM Business

Le gouvernement envisage une hausse des cotisations des fonctionnaires

-

- - -

Le secrétaire d'Etat chargé de la fonction publique, Georges Tron, confirme sur RMC que la piste est sur la table « depuis le début ».

Refusant de confirmer les informations distillées hier par plusieurs sources proches du gouvernement, selon lesquelles celui-ci s'apprêterait à aligner le taux de cotisations de retraite des fonctionnaires sur celui du privé, il admet cependant que cette piste à été "mise sur la table dès le début".

Selon lui, l'objectif est d'avoir "une réforme qui paraîsse équitable, c'est à dire savoir si des avantages d'un secteur ou de l'autre (ndlr: public et privé) sont encore justifiés".

"La décision n'est pas prise, je vous l'assure. Je dis simplement qu'il y a un coût d'acquisition des retraites qui n'est pas le même. Avoir une reflexion sur les taux de cotisations ne me parait pas injuste", poursuit-il, tout en se défendant de vouloir stigmatiser pour autant la fonction publique.

Néanmoins, Georges Tron exclut de compenser cette éventuelle décision par une hausse de la rémunération des fonctionnaires: "on a besoin de prendre des mesures, ce n'est pas pour immédiatement après les compenser".

Actuellement, le taux de cotisation pour la retraite des fonctionnaires est de 7.85% de leur traitement. Selon certaines informations divulguées hier, il pourrait être porté à 10.55%, c'est à dire le niveau du secteur privé.

Le gouvernement avait évoqué cette piste d'harmonisation à plusieurs reprises ces dernières semaines, la présentant comme une possible mesure d' « équité ».

Cette hausse envisagée des cotisations des fonctionnaires rapporterait 3 milliards d'euros aux finances publiques.

bourdinandco