BFM Business

Le Fonds de solidarité pourrait devenir accessible aux TPE sans salariés

Jusqu'à présent, seules les entreprises en difficulté ayant au moins un employé étaient éligibles au deuxième étage du Fonds de solidarité mis en place par le gouvernement.

Le gouvernement pourrait élargir l'accessibilité au Fonds de solidarité mis en place pour soutenir les petites entreprises confrontées à l'arrêt total ou partiel de leur activité qui ne sont pas éligibles aux PGE (prêts garantis par l'Etat).

Selon nos informations, Bercy pourrait bientôt simplifier le 2ème étage de ce fonds, et le rendre accessible à toutes les petites entreprises en difficulté, même celles qui n’ont pas de salarié.

Jusqu’ici, un patron de TPE ou de PME devait avoir au moins un salarié en CDD ou CDI pour être éligible au 2eme étage du fonds.

1,5 million d’entrepreneurs supplémentaires deviendront éligibles

Si cette condition saute, ce sont 1,5 million d’entrepreneurs supplémentaires qui deviendront éligibles. Le ministère de l'Economie devrait faire des annonces en ce sens avant la fin de la semaine.

Au 19 avril, un million de demandes ont été enregistrées pour le Fonds de solidarité. "La somme moyenne s'établit à 1.330 euros" selon Gérald Darmanin, le ministre des Comptes publics.

Sont concernés notamment: les commerces non alimentaires, métiers des services, restaurateurs ou encore travailleurs indépendants. Le montant de ce fonds de solidarité est plafonné à 1.500 euros par mois.

Le Fonds de solidarité dispose d'une enveloppe de 7 milliards d'euros. Le ministre l'assure: "Le système mis en place pour éviter les faillites a évidemment vocation à se prolonger au delà du mois d'avril".

Thomas Sasportas et OC