BFM Business

Le fisc italien demande de déclarer les paiements au noir!

Le fisc italien réclame la collaboration des citoyens

Le fisc italien réclame la collaboration des citoyens - -

Le fisc italien aurait envoyé aux particuliers un questionnaire pour les pousser à dénoncer leurs paiements au noir. Une manière de remonter jusqu'aux bénéficiaires de ces paiements.

Le fisc italien aurait envoyé des milliers de questionnaires, ces dernières semaines, à des citoyens pour leur demander de déclarer leurs paiements au noir, rapport La Repubblica du mercredi 7 août.

Le fisc espère ainsi remonter jusqu'aux bénéficiaires de ces paiements au noir, artisans, commerçants, professions libérales...Ce questionnaire, ciblé, a été envoyé à ceux qui peuvent confirmer le soupçon d'une évasion fiscale.

"Dites-nous où vous avez payé au noir: vous ne risquez rien. Mais si vous mentez, vous pourriez être déféré à la justice", écrit en substance la police financière, selon le quotidien. Ceux qui répondent de manière évasive ou incomplète risquent une amende de 258 à 2.066 euros, selon la même source.

150 milliards d'euros par an

L'idée est de combattre l'évasion fiscale des contribuables qui déclarent peu ou rien au fisc mais disposent de biens d'une valeur importante, en interrogeant leurs clients.

Tous les gouvernements successifs italiens de ces dernières années ont fait une priorité de la lutte contre l'évasion fiscale, fléau évalué dans la péninsule à quelque 120 à 150 milliards d'euros par an.

Diane Lacaze et AFP