BFM Business

Le déficit commercial français en mai proche de son record absolu sur un mois

-

- - Pixabay

Il a atteint 7,1 milliards d'euros en mai, soit 2 milliards de plus qu'en avril, le rebond des importations ayant été supérieur à celui des exportations.

Le déficit commercial de la France s'est creusé pour le deuxième mois consécutif en mai, ont annoncé mardi les Douanes.

Il a atteint 7,1 milliards d'euros en mai, soit 2 milliards de plus qu'en avril, s'approchant de son record de 7,4 milliards atteint en février 2012 et janvier 2017, ont indiqué les Douanes dans un communiqué.

"Cette hausse du déficit s'explique par le rebond plus sensible des importations comparativement à celui des exportations", ont-elles souligné, constatant que la fin du confinement en mai a permis une reprise du commerce. 

Déficit énergétique à un niveau historiquement bas

Dans le détail, les importations ont augmenté en mai de 5,9 milliards d'euros, après avoir dégringolé de 9 milliards en mars et de 9,4 milliards en avril pendant le confinement.

Dans le même temps, les exportations ont bondi de 4 milliards d'euros après avoir chuté de 7,1 milliards en mars puis de 12,5 milliards en avril.

Au courant du mois de mai, le déficit énergétique a connu une légère augmentation "tout en restant à un niveau historiquement faible", ont expliqué les Douanes, qui attribuent "cette légère dégradation" à "la reprise partielle des importations, notamment celles en pétrole raffiné".

Pic des approvisionnements en masques

Le solde en biens de consommation s'est encore dégradé en mai après la forte chute d’avril en raison "du pic des approvisionnements en produits de l’industrie textile, notamment les masques de protection".

En ce qui concerne la balance des paiements, le déficit des transactions courantes s'est dégradé en mai de 2,7 milliards d'euros à 8,5 milliards, a précisé pour sa part la Banque de France.

OC avec AFP