BFM Business

Le budget rectificatif de l'Etat et de la Sécu 2014 définitivement adoptés

l'Assemblée a voté définitivement le projet de Budget rectificatif.

l'Assemblée a voté définitivement le projet de Budget rectificatif. - -

Les députés ont adopté définitivement, ce mercredi 23 juillet, le budget rectificatif de l'Etat pour 2014, et celui de la sécurité sociale. Ces textes contiennent les premières mesures concrètes d'application du Pacte de responsabilité.

Le Budget 2014 de l'Etat et celui de la sécurité sociale du gouvernement Valls ont été définitivement votés. Les députés ont adopté, ce mercredi 23 juillet, le projet de budget rectificatif de l'Etat pour 2014, et le projet de loi de finances rectificatif de la sécurité sociale. Ces deux textes actent dans la loi toutes les grandes annonces autour du Pacte de responsabilité.

Après plusieurs semaines de débats parlementaires très agités, après la menace qu'ont fait peser les frondeurs sur la majorité. Les grandes mesures du Pacte de responsabilité -annoncé le 31 décembre dernier - sont définitivement adoptées.

1,6 milliard d'euros d'économies

Il y a d'abord le train de mesures d'économies. 1,6 milliard d'euros d'efforts en plus cette année pour contenir le déficit public. Pour le volet solidarité du Pacte, sont actées également des réductions d'impôts qui devraient concerner plus de 3,5 millions de foyers modestes.

Et en ce qui concerne les entreprises, ce sont les fameuses baisses de charges du Pacte qui vont entrer en vigueur, en janvier prochain. D'abord pour les salariés autour du Smic, puis en 2016 jusqu'à 3,5 Smic.

C'est d'ailleurs une feuille de route pour trois ans qui est mise noir sur blanc par le gouvernement. Trois ans d'un programme pour relancer la compétitivité des entreprises et surtout, l'emploi. L'exécutif estime que c'est désormais aux employeurs de s'emparer du Pacte.

Les entreprises doivent se mobiliser pour l'emploi, explique l'Elysée, qui scrute de près les négociations dans les branches professionnelles sur les contreparties. Pour l'instant, seul le secteur de la chimie s'est engagé sur un nombre de créations d'emplois.

Isabelle Gollentz et BFMbusiness.com