BFM Business

Lâché par la Société générale, le FN a retrouvé une banque

Wallerand de Saint-Just, le trésorier du Front national.

Wallerand de Saint-Just, le trésorier du Front national. - Eric Feferberg - AFP

Un établissement français a accepté d'ouvrir des comptes pour le parti dirigé par Marine Le Pen, qui s'exprimera mercredi sur la question.

Sommé par la Société générale de clôturer les comptes qu’il y détient, le Front national semble avoir trouvé une solution de repli. "On a fini par trouver une nouvelle banque, mais dans des conditions rocambolesques", a ainsi indiqué Wallerand de Saint-Just, le trésorier du parti, ce mardi à BFM Business.

"Il s’agit d’une banque française", a-t-il précisé. Le nom de l’établissement et les détails sur lesdites conditions devraient être révélés mercredi par Marine Le Pen, lors d’une conférence de presse consacrée aux difficultés bancaires du parti.

Et l’esprit ne devrait pas être à l’apaisement: "Ils (la nouvelle banque) nous traitent mal, on tombe de Charybde en Scylla", a en effet affirmé Wallerand de Saint-Just.

Caroline Morisseau, avec Y.D.