BFM Business

La nouvelle aide aux entreprises fermées coûtera 1,6 milliard d'euros par mois

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire lors d'une réunion avec les représentants de la grande distribution, du commerce et du commerce en ligne pour étudier un report du "Black Friday", le 20 novembre 2020 à Paris

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire lors d'une réunion avec les représentants de la grande distribution, du commerce et du commerce en ligne pour étudier un report du "Black Friday", le 20 novembre 2020 à Paris - ERIC PIERMONT © 2019 AFP

Le ministre de l'économie a chiffré le coût budgétaire de la nouvelle aide pour les entreprises contraintes à la fermeture. Celle-ci passe à 20% du chiffre d'affaires.

Combien va coûter le nouveau dispositif du Fonds de solidarité d'aide aux entreprises? Le chef de l'Etat a en effet annoncé mardi un système plus généreux pour les entreprises qui ne pourront pas rouvrir avec le déconfinement progressif. Elles pourront percevoir une aide équivalant à 20% de leur chiffre d'affaires de 2019 sur la même période, à la place de l'ancienne aide de 10.000 euros par mois du Fonds de solidarité

"Nous changeons de dispositif (...) pour pouvoir couvrir non pas les plus petites entreprises, mais couvrir toutes les entreprises, sans exception, qui sont fermées, a détaillé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire ce mercredi matin sur France Inter.

Le Fonds de solidarité était réservé jusqu'ici aux petites entreprises (de moins de 10 puis de moins de 50 salariés). Cette nouvelle aide concerne toutes les entreprises, quelle que soit leur taille. Elles auront le choix entre le forfait de 10.000 euros par mois ou les 20% de chiffre d'affaires. "Si vous êtes une grande chaîne de restauration (...), aujourd'hui vous n'êtes pas couvert. A partir du 1er décembre, vous pourrez être couvert avec une indemnisation de 20% de votre chiffre d'affaires, avec simplement un plafond de 100.000 euros par mois", a précisé Bruno Le Maire.

200.000 entreprises concernées

Cette aide devrait concerner un grand nombre d'entreprises en France comme les bars, les restaurants, les salles de sport ou les discothèques qui ne pourront pas rouvrir avant fin-janvier au mieux.

"Cela concernera 200.000 entreprises, estime le ministre de l'Economie et cela coûtera 1,6 milliard d'euros par mois. Ce dispositif durera tant que les entreprises seront concernées par les fermetures administratives."

Non concernés par cette aide, les hôteliers pourraient bénéficier d'un dispositif similaire. Bruno Le Maire assure que des concertations pourraient aboutir à des annonces en ce sens.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco