BFM Business

La France pourrait annuler la vente de Mistral à la Russie

La France pourrait annuler la vente de deux Mistral à la Russie, si l'escalade continue, selon Fabius.

La France pourrait annuler la vente de deux Mistral à la Russie, si l'escalade continue, selon Fabius. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

En cas d'escalade, la France "pourra envisager" d'annuler la ventes de frégates Mistral a Moscou, a déclaré ce 17 mars le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

La France "pourra envisager" d'annuler la vente de navires militaires français Mistral à la Russie "si Poutine continue ce qu'il fait" en Ukraine, a déclaré lundi le chef de la diplomatie française Laurent Fabius, tout en soulignant que les autres pays européens devraient aussi prendre des sanctions.

"Si Poutine continue ce qu'il fait, nous pouvons envisager d'annuler ces ventes, mais nous demandons à d'autres de faire l'équivalent", a déclaré Fabius sur la chaine de TV TF1, précisant que de telles mesures de rétorsion économique faisaient partie "du troisième niveau de sanctions" envisagé contre la Russie.

Le plus gros contrat entre un membre de l'Otan et Moscou

L'Union européenne a décidé ce lundi d'un deuxième train de sanctions à l'encontre de Moscou, qui interdit les déplacements et gèle les avoirs en Europe d'un certain nombre de personnalités russes. Bruxelles a déjà émis l'hypothèse de prononcer de nouvelles sanctions en cas "d'escalade", qui seraient cette fois économiques et commerciales.

La France a vendu deux Mistral à la Russie, des navires de guerre dernier cri, pour 1,2 milliard d'euros en 2011. C'est le plus gros contrat jamais passé entre un pays de l'Otan et le Kremlin. Le premier exemplaire doit être livré cette année, l'autre en 2015.

M.G. et N.G avec agences