BFM Business

La Finlande taille dans ses dépenses sociales pour garder son "triple A"

Le gouvernement finlandais va réduire les dépenses sociales pour rester parmi les bons

Le gouvernement finlandais va réduire les dépenses sociales pour rester parmi les bons - -

Le gouvernement d'Helsinski veut donner des gages aux investisseurs internationaux en réduisant ses dépenses sociales. Ce qui devrait lui permettre de rester parmi les pays les plus vertueux d'Europe.

Le gouvernement de coalition finlandais a annoncé, vendredi 29 novembre, un accord sur des mesures de réduction des dépenses sociales pour protéger sa note "triple A".

L'Etat finlandais a vu ses recettes fiscales baisser avec la récession qui frappe le pays depuis le début de l'année. Le pays anticipe en outre un alourdissement de sa dette qui devrait dépasser la barre des 60% du produit intérieur brut fixée par l'Union européenne.

Dans ce contexte, le gouvernement a décidé de s'attaquer à des réductions de coûts dans certains domaines de la santé comme les soins dentaires ou les soins hospitaliers pour les personnes âgées.

Des économies devraient être également imposées au budget de l'éducation. Ces décisions s'inscrivent dans un plan plus vaste qui prévoit une augmentation de l'âge effectif du départ à la retraite, qui doit passer de 60,9 ans à 62,4 ans en 2025...

Les trois agences de notations d'accord

La prudencce de la Finlande en matière de dépenses publiques a permis au pays de se maintenir, avec l'Allemagne et le Luxembourg, parmi les trois Etats de la zone euro toujours notés triple A par les trois grandes agences de notation.

"Les agences de notation ont fait confiance à la Finlande. Elles estiment qu'elle est capable de se mettre d'accord sur des réformes suffisantes. Le plan décidé aujourd'hui est l'exacte réponse à ceci", a déclaré Carl Haglund, le ministre de la Défense et chef du petit Parti populaire suédois de Finlande, lors d'une conférence de presse le 29 novembre.

P.C et Reuters