BFM Business

La CGT veut créer un rapport de force avec les manifs du 1er mai

Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, souhaite que les manifestations du 1er Mai permettent de créer un rapport de force avec l'exécutif avant les décisions des prochains mois, en particulier sur les retraites. /Photo prise le 12 avril 2010/R

Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, souhaite que les manifestations du 1er Mai permettent de créer un rapport de force avec l'exécutif avant les décisions des prochains mois, en particulier sur les retraites. /Photo prise le 12 avril 2010/R - -

PARIS - Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, souhaite que les manifestations du 1er Mai permettent de créer un rapport de force avec...

PARIS (Reuters) - Le secrétaire général de la CGT, Bernard Thibault, souhaite que les manifestations du 1er Mai permettent de créer un rapport de force avec l'exécutif avant les décisions des prochains mois, en particulier sur les retraites.

Les plus grands syndicats français, les partis de gauche et des organisations étudiantes appellent à manifester samedi pour l'emploi, les salaires et les retraites.

Dans leur ligne de mire : la réforme des retraites prévue avant la fin de l'année et un nouveau rendez-vous social à l'Elysée, qui se tiendra a priori le 10 mai.

Une forte mobilisation "c'est déjà créer un rapport de force dans la discussion" avec le chef de l'Etat et le gouvernement, a dit Bernard Thibault sur France Info.

"Le gouvernement temporise, il a choisi un calendrier sur les retraites qui nous met à fin juin pour avoir un texte de loi (...) Intervenons avant que ce texte de loi soit rédigé", a-t-il ajouté.

Evoquant les agences de notation, Bernard Thibault, a déclaré que "la France est sous les fourches caudines de ces agences qui exigent, singulièrement sur le dossier des retraites, du gouvernement français qu'il donne des gages en procédant à des économies".

"Ce qui est à l'ordre du jour sur ce débat des retraites, ca n'est donc pas de conforter le système, c'est d'annoncer qu'on va faire des économies sur le versement des retraites à l'avenir. C'est dire qu'on ne peut pas négocier dans de bonnes conditions sur ces bases-là", a-t-il ajouté.

La CGT, qui appelle avec la CFDT, la FSU, l'Unsa et Solidaires à "un grand 1er Mai unitaire", prévoit près de 300 rassemblements et manifestations dans toute la France.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse