BFM Business

L’UMP raille "l’inconséquence" du gouvernement Ayrault

Les 35h, un sujet tabou

Les 35h, un sujet tabou - -

Après les pigeons et les logements sociaux, c’est concernant les 35 heures que le gouvernement s'emmêle les pinceaux cette fois-ci. Pour l’opposition, "il n’y a plus de pilote dans l’avion".

Jean-Marc Ayrault tente d'éteindre l'incendie qu'il a allumé ce matin. Le Premier Ministre a affirmé qu'un retour aux 39 heures n'était pas tabou, avant de revenir sur ces déclarations. Il a tenté de se justifier devant les députés dans l'hémicycle.

"Tant que la gauche est au pouvoir, la durée légale du travail reste à 35h !" Malgré ces propos tenus dans l'hémicycle cette après-midi par Jean-Marc Ayrault, l'opposition attaque. "Ce qui nous inquiète, c'est votre inconséquence!" a lâché le patron des députés UMP Christian Jacob en s'adressant à Jean-Marc Ayrault.

Sur la forme, l'exécutif donne un certain sentiment de confusion :

- Sur la compétitivité: le gouvernement semble divisé sur l'intensité des mesures qui viendront soulager les entreprises.

- Sur les plus-values de cession : la séquence budgétaire a été chaotique avec la fronde des pigeons et le recul du gouvernement.

- Le logement social : la semaine dernière, Jean-Marc Ayrault annonçait que son projet de loi était annulé, avant même que le conseil constitutionnel se soit prononcé ! Une gaffe dont il a du se justifier dans l'hémicycle.

Au final, ces cafouillages donnent du grain à moudre à l'opposition qui affirme qu'il n'y a plus de pilote dans l'avion.

Pour le politologue Jérôme Fourquet, Directeur adjoint du département Opinion publique à l'Ifop, les codes de la communication n'ont pas été totalement intégrés par Matignon

Mathieu Jolivet